> Acné féminine > L'acné tardive : une réalité qui touche de plus en plus de femmes

L'acné tardive : une réalité qui touche de plus en plus de femmes

Lorsque l'on parle d'acné tardive, on parle d'acné qui se manifeste entre 25 et 40 ans. Cela en surprend peut-être plus d'uns car l'acné est généralement une pathologie de peau associée à l'adolescence. Et si ce sont les jeunes hommes qui sont en réalité les plus affectés durant cette période de la vie caractérisée par de nombreux changements, ce sont les femmes qui souffriraient le plus de l'acné tardive. Et nombreux et nombreuses seraient ceux qui en souffriraient.

On estime ainsi qu'un adulte sur cinq serait touché par l'acné tardive. Dans plus de 80 % des cas cette forme d'acné se manifeste avec une sévérité légère à modérée.

Faisons le point sur cette pathologie qui peut devenir vraiment handicapante au jour le jour.

L'acné tardive : généralités

D'après les études sur le sujet, de plus en plus de femmes seraient affectées par l'acné tardive. Et si dans 80 % des cas, l'acné tardive est une continuation de l'acné adolescente, dans 20 % des cas donc, les adultes qui en souffrent n'en avaient pas lors de leur adolescence. Dans 50 % des cas, des antécédents familiaux d'acné tardive auraient été constatés.

Comme on vous le disait, l'acné tardive touche essentiellement les femmes. Ces dernières sont en effet plus sujettes à des variations hormonales tout au long de leur vie tandis que pour les hommes après l'adolescence, les taux d'hormones se stabilisent. Ce sont notamment durant ces grandes variations hormonales que les poussées d'acné tardives vont avoir tendance à se manifester chez la femme. Lors des menstruations ou encore au cours de la grossesse notamment.

De plus, dans 2/3 des situations, les femmes présentant de l'acné tardive ont une peau mixte. Dans un peu moins d'un tiers des cas, la peau et grasse et dans 7 % des cas, la peau est sèche.
Enfin, l'acné tardive va principalement se manifester sur les parties basses des joues et également au niveau du menton. Les boutons peuvent également apparaître au niveau de la poitrine ou dans le dos. 

Les différents types d'acné

L'acné tardive : quels facteurs aggravants ?

Si les causes de l'acné tardive ne sont pas encore clairement définies, certains facteurs aggravants par contre le seraient. 

Différents facteurs aggravants ont été identifiés. En voici les principaux :

  • les produits de beauté et cosmétiques : les « produits de beauté » seraient en réalité les pires ennemis de votre peau. Trop agressifs, trop huileux, trop gras, trop couvrant... A plus forte raison lorsqu'ils sont de mauvaise qualité, les cosmétiques affectent l'équilibre cutané, ont tendance à boucher les pores de la peau et vont donc favoriser la survenue d'acné. L'excès de produits nettoyants est également préjudiciable.
  • le stress : sans trop pouvoir expliquer la relation de causes à effets, on a cependant remarqué que les femmes qui sont trop stressées présentent plus fréquemment de l'acné.
  • les hormones : l'autre grand facteur aggravant ce serait les hormones et plus encore les variations hormonales. Les poussées d'acné sont ainsi souvent constatées avant la survenue des règles ou lors des grossesses. 
  • le soleil : il s'agit d'un véritable faux-ami. Lors de l'exposition solaire la peau se sèche et l'état cutané semble donc s'améliorer. Cependant l'acné revient encore plus virulente ensuite.
  • les frictions : même discrètes et légères les frictions et autres frottements peuvent contribuer à enflammer l'épiderme et participer à son infection. Le contact répété avec un casque, un bandeau ou même les cheveux peuvent être suffisant pour aggraver l'acné.

D'autres facteurs existent tels que troubles du sommeil, pollution, pilule androgénique ou encore le tabagisme, etc. 

Quels traitements contre l'acné tardive ?

  • Cyclines : antibiotiques à prendre par voie orale. Malheureusement à l'arrêt du traitement, les boutons disgracieux vont avoir tendance à revenir.
  • Traitements hormonaux : certains traitements hormonaux notamment anti-androgènes peuvent êtres prescrits. Certaines pilules de 4 ° génération également. Les pilules de première et deuxième génération devront quant à elles être évitées : riches en progestérone, elles aggravent l'acné.
  • Zinc : un apport en zinc, anti-inflammatoire et antibactérien, il va stimuler les défenses immunitaires et permet donc de mieux lutter contre les microbes. 

Prévention et solutions naturelles

Pour éviter de souffrir d'acné tardive, tous les bons réflexes sont les bienvenus. Il faut dans un premier temps limiter les facteurs de risques quand c'est possible. 
Ensuite  tous les dermatologues s'accordent pour dire qu'une bonne hygiène de vie va prévenir l'apparition des boutons (arrêt du tabac, sommeil récupérateur, activité physique régulière, alimentation saine et variée...). 

Il s'agit également d'appliquer des soins adaptés à votre peau. Le premier réflexe à éviter absolument consiste à manipuler les comédons. En effet, manipuler vos boutons et les « exploser » ne va qu'irriter votre épiderme, le fragiliser, l'enflammer. Cette manipulation peut qui plus est laisser des cicatrices.

Il s'agit également d'utiliser des soins adaptés à la nature de votre peau. Ils ne doivent pas l'agresser. Optez pour des solutions nettoyantes douces sans pour autant laver excessivement votre peau. L'eau entraîne une macération qui favorise l'apparition d'acné. Il faut donc bien sécher votre peau après chaque nettoyage. Vous devez privilégier des soins (démaquillant, lait hydratant et autres) non-comédogène. Il est impératif d'enlever toutes traces de maquillage avant d'aller se coucher afin de laisser respirer la peau plus librement. 

L'utilisation de certaines huiles essentielles peuvent également être conseillées. Il s'agit par exemple de :

  • thym
  • lavande
  • eucalyptus
  • tea tree
  • sauge

Vous pouvez par exemple verser quelques gouttes de ces huiles essentielles dans un bol d'eau chaude et vous placer au-dessus. La chaleur humide qui va se dégager de ce « sauna maison » va rendre plus fluide le sébum et permettre ainsi de l'éliminer plus facilement. Même principe avec des compresses tièdes où vous aurez versé quelques gouttes d'huiles essentielles.

Une autre option : un masque à l'argile verte. Ce masque va absorber l'excès de sébum tout en offrant une protection efficace contre microbes et bactéries. Ce masque aurait également un pouvoir régénérant : super pour dissimuler quelques rides.

Enfin, l'option homéopathique peut également être envisagée : n'hésitez surtout pas à consulter. 

En effet beaucoup de femmes optent encore pour se maquiller afin de cacher leur bouton (90 %) alors que très peu consultent.

Sources:

Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix