> Sevrage tabagique > Cancers liés au tabac ou pourquoi arrêter de fumer...

Cancers liés au tabac ou pourquoi arrêter de fumer...

La cigarette vous accompagne peut-être depuis des années. Présente dans tous les moments de votre quotidien elle est pourtant votre pire ennemie. Le tabac et la fumée de cigarette représentent en effet la première cause évitable de cancer. Le tabac serait ainsi responsable d'au moins un quart des décès par cancer. Le tabagisme est également responsable de maladies respiratoires et cardiovasculaires. Nous vous présentons quelques informations et chiffres éloquents sur ce meurtrier, en espérant qu'ils sauront vous donner la motivation pour arrêter...

La composition d'une cigarette

La cigarette comme on la connait actuellement a été mise au point dans les années 50. Les fabricants de l'époque n'ont pas lésiné sur les moyens pour augmenter encore plus l'addiction à leur produit. De nombreux additifs ont ainsi été ajoutés. Aujourd'hui, les choses n'ont guère évolué...

Bien que cela puisse encore surprendre, on trouve vraiment de tout dans une cigarette et la fumée qui s'en dégage. 7000 substances sont ainsi répertoriées dont au moins 70 sont des cancérigènes reconnues : mercure, plomb, arsenic, DDT, butane, ammoniac, uréthane, toluidine, naphtylamine, goudron, chrome, polonium, pyrène, monoxyde de carbone, chlorure de vinyle, cadmium, naphtalène, nicotine... Et la liste pourrait encore s'allonger. Certains de ces noms vous sont certainement inconnus. Sachez qu'il s'agit de substances extrêmement dangereuses qui rentrent à titre d'exemple dans la composition d'insecticides, d'herbicides, d'antimites, de gaz d'échappement, de batteries, de l'essence, de détergent et autres solvants... Bien évidemment un bon nombre de ces substances sont cancérigènes et les conséquences du tabagisme sur la santé sont tout simplement désastreuses.

Composition cigarette

Le tabac : une relation étroite avec le cancer

Le tabac est directement responsable de nombreux cancers parmi lesquels on retrouve le cancer du poumon, du larynx, des bronches, de la bouche. De manière indirecte, le tabac serait un facteur favorisant d'autres cancers. Nous pensons notamment au cancer des voies urinaires, des voies digestives, du rein, de l'œsophage, du col de l'utérus. De manière générale on considère qu'un cancer sur trois dépendrait du tabac. La fumée de cigarette à cause des substances irritantes qui se dégagent lors de la combustion serait quant à elle responsable ou un facteur aggravant de maladies respiratoires comme par exemple la bronchopneumopathie chronique obstructive ou des maladies asthmatiques.

On estime ainsi que le tabac serait responsable de 78 000 décès par an dans l'Hexagone, 47 000 de ces des décès seraient un cancer. On considère que sans tabac environ un quart des cancers pourraient être évités. Le tabac serait responsable de plus de 80 % des cancers du poumon (cancer mortel dans 87 % des cas) et environ 70 % des cancers des voies aérodigestives supérieures c'est-à-dire des cancer de la bouche, du larynx, du pharynx, de l'œsophage. On n'y pense pas forcément mais le tabac serait également responsable de 50 % des cancers de la vessie.

Emphyseme et cancer des poumons

Le tabac jouerait également un rôle dans le cancer du foie, de l'estomac, du pancréas, du col de l'utérus, de l'ovaire, du sein, du rein, du côlon-rectum tout comme de certaine leucémies. Autrement dit, le tabac jouerait un rôle plus ou moins important dans 17 localisations distinctes de cancer.

Toujours le bon moment pour arrêter

Si tous ces chiffres alarmants ne suffisent pas pour vous motiver à arrêter, sachez que les bienfaits de l'arrêt du tabac sont pourtant extrêmement bénéfiques pour votre santé, sur le long terme bien sûr mais également sur le court terme.

Les bienfaits de l'arrêt du tabac à court terme

20 minutes seulement après l'arrêt du tabac, la tension artérielle va baisser puis redevenir normale. Même chose pour le pouls qui ralentit et la température des mains et pieds qui augmentent pour là encore redevenir normale. 8 heures après l'arrêt du tabac, la quantité de monoxyde de carbone et celle de nicotine présente dans le sang diminue de moitié. L'oxygénation des cellules redevient elle aussi normale. Après 24 heures, le monoxyde de carbone est entièrement éliminé de l'organisme et les poumons commencent déjà à rejeter les premiers résidus de fumée. Après 48 heures c'est au tour de la nicotine d'être complètement éliminé de l'organisme. Odorat et goût commencent à s'améliorer et les terminaisons nerveuses à se régénérer. Après 72 heures, les bronches vont se relâcher et par conséquent la respiration est facilitée. La capacité pulmonaire va également s'accroitre et l'énergie augmentée.

Les bienfaits de l'arrêt du tabac à moyen terme

Entre 2 semaines et 3 mois après l'arrêt du tabac, la circulation sanguine va s'améliorer tout comme le fonctionnement des poumons qui peut s'améliorer jusqu'à 30 %. Les terminaisons gustatives se reconstituent. De 1 mois à 9 mois après l'arrêt, fatigue, toux, congestion nasale, essoufflement diminuent. Les cils vibratiles présents dans les poumons vont se régénérer, les cils bronchiques vont repousser. La fonction pulmonaire continue de s'améliorer. La voix va également s'éclaircir. Le corps dans son ensemble récupère de l'énergie. L'organisme sera ainsi plus apte à combattre les infections et à purifier les poumons tout comme à retenir le mucus.

Après 1 an, le risque de maladies cardiovasculaires diminue de moitié et chez la femme, le risque de souffrir d'un cancer du col de l'utérus est comparable à celui d'une femme n'ayant jamais fumée ! Après 5 ans, le risque d'avoir un cancer de la gorge, de la bouche ou de l'œsophage diminue de moitié et le cancer du poumon quasiment aussi. Le risque de souffrir d'un infarctus du myocarde est comparable à celui des non-fumeurs.

Les bienfaits de l'arrêt du tabac sur le long terme

Après 10 ans d'arrêt du tabac, le taux de mortalité que l'on attribue au cancer du poumon est identique à celui d'un non-fumeur. Le risque d'avoir un cancer de la bouche, de la vessie et de l'œsophage est pratiquement identique à celui d'un non-fumeur. Les cellules précancéreuses vont être substituées par des cellules saines.

Il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer, bien au contraire. Mais une chose est sûre plus vous arrêtez tôt plus l'arrêt est bénéfique. On estime ainsi qu'une personne qui arrête de fumer entre 35 et 44 ans va retrouver une espérance de vie comparable aux non-fumeurs. Quel que soit votre âge, quelque soit la quantité de cigarettes fumées par jour, quelque soit les années de tabagisme, on le répète encore une fois : arrêter de fumer est toujours bénéfique pour la santé. Arrêter de fumer après un problème de santé par exemple après un infarctus du myocarde, va diminuer les risque de décès de 36 % et de 32 % celui d'une récidive.

L'arrêt du tabac est le meilleur moyen de prévention pour éviter un cancer alors n'hésitez plus et lancez-vous ! Mais comme c'est bien plus facile à dire qu'à faire, il est bon d'être accompagné dans votre démarche. Si vous pouvez essayer d'arrêter de fumer seul, vous pouvez également vous faire accompagner par un professionnel de santé, notamment un médecin spécialisé dans l'addiction au tabac. Des traitements peuvent vous aider à diminuer les symptômes de sevrage : anxiété, irritabilité et autres troubles liés à l'arrêt du tabac et au manque de nicotine devrait être soulagés par un traitement médicamenteux tel que Champix ou par solutions à base de nicotine (patchs et autres pastilles spécialement conçus à cet effet).Diverses associations et groupes d'anciens fumeurs peuvent également vous soutenir dans votre démarche. Vous pouvez aussi appeler Tabac-Info-Service au 39 89 ou consulter le site. D'après un rapport du Haut conseil de santé publique (HCSP) l'e-cigarette ou cigarette électronique peut constituer une aide pour diminuer ou arrêter sa consommation de tabac. Cette manière de fumer des temps modernes diminueraient considérablement les principaux risques du tabac sur la santé.

20 minutes après l'arrêt Votre rythme cardiaque redescend à un niveau normal
2 heures après l'arrêt Votre pression artérielle retrouve à son tour un niveau normal
12 heures après l'arrêt Le goût et l'odorat commencent à retrouver leur pleines capacités
24 heures après l'arrêt Votre rythme cardiaque commence à s'abaisser
48 heures après l'arrêt Le goût et l'odorat commencent à retrouver leur pleines capacités
3 jours après l'arrêt La nicotine est totalement rejetée par votre corps
2-3 semaines après l'arrêt Le fonctionnement global de vos poumons commence à s'améliorer
1-9 mois après l'arrêt Vos poumons commencent à se regénérer
1 an après l'arrêt Votre risque de développer une maladie du coeur est divisé de moitié.
Les années suivantes Vos risques d'attaque ou de cancer lié au tabac, vont continuer à décroître de façon significative

En guise de conclusion, arrêter de fumer ça n'a que des avantages pour votre santé mais également celle de votre porte-monnaie. Les fumeurs qui consomment un paquet de cigarettes par jour (à 6 euros en moyenne) et décident d'arrêter peuvent ainsi économiser jusqu'à 2000 euros par an !

Sources:

Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix