> Sevrage tabagique > Arrêter de fumer : quelles méthodes ?

Arrêter de fumer : quelles méthodes ?

Vous avez envie d'arrêter de fumer ? Vous avez bien raison ! Que ça fasse quelques mois, une année, 10, 20 ou plus que vous fumez, il n'est jamais trop tard, ni trop tôt d'ailleurs.

Arrêter de fumer c'est toujours bénéfique pour votre santé, quelles que soient les années de tabagisme ou la quantité de cigarettes fumées au quotidien. L'autre bonne nouvelle c'est que les premiers effets bénéfiques pour la santé se font sentir dès les premiers jours d'arrêt. Et bien évidemment, c'est aussi votre porte-monnaie qui vous remercie. Fumer a un prix très élevé, à tous les niveaux.

Malheureusement, trop souvent les bonnes intentions ne suffisent pas pour arrêter le tabac. La motivation personnelle et la décision d'arrêter sont indispensables mais parfois insuffisantes. Si vous avez déjà essayé, vous le savez certainement et si cette votre première tentative, vous allez vous en rendre compte très vite : arrêter de fumer, c'est très difficile ! 
Alors pourquoi se lancer dans ce défi tout seul ? Pourquoi ne pas s'aider à l'inverse de différentes méthodes et augmenter ainsi considérablement vos chances de réussite ?

Nous avons décidé, nous aussi, de vous accompagner dans cette épreuve. Nous vous présentons donc différents conseils mais également plusieurs méthodes afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Arrêter de fumer : conseils et mises en garde !

Avant l'arrêt :

  • Fixez-vous une date d'arrêt. Diverses études démontrent que les fumeurs qui se fixent une date d'arrêt préalable ont un taux de réussite plus élevé.
  • Avertissez famille, amis, proches de votre décision. Ils sauront prendre en compte vos décisions et vous soutiendrons.
  • Dressez votre procès personnel de la cigarette. Ecrivez sur une feuille tous les motifs qui vous motivent à arrêter de fumer.
  • Evitez la tentation. Jetez à la poubelle paquets de cigarettes, briquets, cendriers et tous les autres objets qui vous rappellent votre passé de fumeur.
  • Calculez vos économies. Fumer coûte horriblement chère, prévoyez un cadeau avec les économies réalisées, une sorte de récompense supplémentaire. 

Pendant l'arrêt :

  • Evitez les situation à risques : contact avec d'autres fumeurs, lieux propices à fumer.
  • Trouvez une activité de substitution qui remplace le fait de fumer : un jeu sur votre téléphone, un livre, une chanson à écouter...
  • Pratiquez une activité sportive : se bouger fait baisser l'envie de fumer
  • Lisez régulièrement votre réquisitoire, regardez comment vos économies augmentent.

Gênes souvent associées à l'arrêt du tabac :

  • Envies de fumer difficiles à contrôler
  • Insomnies
  • Changements d'humeur, irritabilité, baisse de motivation
  • Prise de poids par effet de compensation
  • Difficulté de concentration

Heureusement, dans la majorité des cas, ces conséquences « négatives » de l'arrêt du tabac disparaissent rapidement. Les symptômes du sevrage, s'ils sont très difficiles à surmonter, voient en effet leur intensité baisser rapidement. Il est donc primordial de tenir le coup durant les premiers jours. La nicotine est en effet un substance très addictive. Recommencer à fumer, ne serait-ce que quelques bouffées, va immédiatement raviver les circuits neuronaux augmentant automatiquement l'envie de fumer. Tous les efforts réalisés et les réussites jusque-là obtenues seront sans aucun doute réduits à néant.

Arrêt du tabac : les méthodes

Si d'après certains sondages la mesure la plus efficace pour inciter les fumeurs à arrêter de fumer est l'augmentation du prix du paquet, ceux qui décident de faire le pas auront sans aucun doute besoin d'un on coup de main. Voici différents substituts techniques, méthodes, aides pour que votre vos décision soit couronnée de succès.

Chewing-gum, pastilles à sucer, comprimés sous la langue

gommes nicotines

La diffusion de la nicotine dans l'organisme via les muqueuses buccales est presque immédiate. Seulement deux à trois minutes sont nécessaires pour assouvir la sensation de manque.

  • Avantage : action rapide, différentes présentations suivant la préférence de l'utilisateur.
  • Inconvénient : sensation de brûlure pour le chewing-gum s'il est mastiqué trop énergétiquement.
  • Le + : peut s'associer à un patch ou timbre

Timbres et patchs

pacth nicotine

La diffusion de la nicotine dans l'organisme se fait via les muqueuses de la peau. Elle  est continue, lente et régulière. La dose s'adapte au niveau de dépendance. L'action du patch / timbre dure jusqu'à une demi-heure après son retrait. 

  • Avantage : plusieurs patchs peuvent être appliqués en même temps. Possibilité de continuer à fumer (pour un arrêt progressif par exemple)
  • Inconvénient : allergie
  • Le + : comble efficacement le manque

Cigarette électronique, Inhalateur

cigarette electronique

Avec la cigarette electronique la diffusion de la nicotine contenu dans un réservoir se fait à la manière « habituelle » du fumeur.

  • Avantage : effet rapide, gestuel du fumeur
  • Inconvénient : picotements dans la bouche parfois observés, inhalation d'autres substances cancérigènes (pour la cigarette électronique)
  • Le + : apaise le manque tout en conservant la gestuelle du fumeur

Champix

Champix

Champix est un médicament sur ordonnance formulé à base de Varenicline, un agent actif qui inhibe l'effet de manque.

  • Avantage : il n'y plus d'ingestion de nicotine, la molécule agit directement sur les récepteurs nicotiniques
  • Inconvénient : nausées, troubles digestifs, non-remboursés
  • Le + : arrêt de la consommation de nicotine

Hypnose

Hypnose

L'hypnose agit directement sur l'inconscient du fumeur lui suggérant d'arrêter de fumer, l'hypnose « déprogramme » le fumeur. 

  • Avantage : peut être associée à d'autres techniques de sevrage
  • Inconvénient : efficacité non prouvée scientifiquement, inefficace chez certains patients, efficacité limitée dans le temps.

Acupuncture

Acupuncture

Modifie les flux d'énergie corporels à l'aide d'aiguilles insérées dans les tissus ou organes faisant ainsi disparaître l'envie de fumer.

  • Avantage : peut être associé à d'autres techniques de sevrage.
  • Inconvénient :  efficacité non prouvée scientifiquement, le patient doit être convaincu de l'action thérapeutique. Peu voire pas efficace chez patients avec une forte dépendance.

Homéopathie

Homeopathie

Un extrait de « tabacum » sera souvent utilisé pour combattre en les provoquant les symptômes du sevrage.

  • Avantage : technique remboursée par la Sécurité Sociale
  • Inconvénient : efficacité non prouvée scientifiquement, inefficace chez les gros fumeurs.

Psychothérapie comportementale

Psychotherapie

Supprime certaines habitudes et autres comportements en décryptant les pensées qui lui sont associées.

  • Avantage : prise de conscience du problème par le fumeur. 
  • Inconvénient : résultats long a survenir, nombre limité de psychothérapeutes comportementalistes.

Voici donc les principales méthodes que nous avons répertoriées ici mais cette liste n'est pas exhaustive. En effet, on peut encore citer par exemple la phytothérapie, les groupes de soutien ou la sophrologie. Certains livres comme par exemple la méthode d'Allen Carr ou encore l'application mobile du docteur Michel Cymes présenteraient également de bons résultats chez certains fumeurs. 

Sources:

Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix