> Sevrage tabagique > Effets du sevrage tabagique

Effets du sevrage tabagique

Comme la plupart des fumeurs vous avez probablement envisagé d’arrêter de fumer, mais vous ne saviez pas quelle était la meilleure méthode. Il n’est pas facile d'arrêter de fumer du jour au lendemain.  Sur cette page vous pourrez en lire davantage sur les symptomes du sevrage tabagique, ses effets positifs, et les conseils à suivre pour ne pas rechuter.

Le sevrage du tabac jour après jour

Jour 1
Le corps a besoin d’un apport quotidien en nicotine, et il peut percevoir les choses comme étant mentalement difficile. Le besoin de fumer sera toujours présent, ce qui peut provoquer des maux de tête ou même un état pseudo-grippal.
Jour 2
L'envie de fumer est perçue comme très forte, peut-être même pire que pour le jour 1. Cela peut provoquer une agitation intérieure et de l'anxiété. Le point positif c’est que vous respirez déjà mieux et que le risque de thrombose ou le risque de maladies cardiovasculaires est diminué.
Jour 3
Certaines personnes ne ressentent pas toujours les effets positifs du sevrage tabagique et présentent des sautes d'humeur en plus des doutes ou hésitations vis à vis de leur décision d'arrêter de fumer (est-ce vraiment la peine?) Sachez pourtant que des changements se produisent déjà dans l’organisme et qu’il devient beaucoup plus facile de maîtriser son rythme cardiaque.
Jour 4
Le besoin en nicotine est surtout physique et il peut se produire des réactions physiques comme la constipation, la diarrhée ou les étourdissements. Vos poumons sont de plus en plus propres et il est possible que vous présentiez de la toux. C’est un bon signe car le corps excrète les substances nocives.
Jour 5
Vous aurez toujours envie de fumer, mais un peu moins. Le corps est toujours en transition et est sur le point de s’habituer avec l’absence d’apport en nicotine, ce qui peut entraîner des périodes d'agitation et de nervosité. Parfois, cela peut affecter le sommeil et causer des troubles du sommeil ou même de l'insomnie.
Jour 6
L'abstinence devrait maintenant être réduite. Au lieu de vous focaliser sur le craving, vous allez ressentir une augmentation de l'appétit et remplacer le besoin de fumer par l’appétit. Il est souvent conseillé d’éviter le tabagisme passif car cela peut augmenter la sensation de soif.
Jour 7
Après les sept premiers jours d’abstinence, le besoin en nicotine diminue et comme vous avez arrêté de fumer une semaine, vous observerez une augmentation de l'énergie. Cela aura un effet positif et boostera votre motivation.
Jour 8
Les résultats sont palpables, lentement mais sûrement. Le besoin de fumer sera toujours présent mais beaucoup moins qu'auparavant.
Jour 9
Maintenant, le corps est sevré de l’apport en nicotine et il n’est plus conditionné par cette substance addictive, il sera plus facile de contrôler le besoin. Cela aura une incidence sur votre paix intérieure et le sommeil sera amélioré progressivement.
Jour 10
La vie sans tabac vous semblera de plus en plus normale. Votre appétit va toujours augmenter et vous vous focaliserez dessus.
Jour 11
Le sommeil nocturne s’améliore progressivement.
Jour 12
L'addiction au tabac a maintenant reculé, le corps est de plus en plus sevré en nicotine et vous ne ressentez plus le besoin de fumer aussi fréquemment qu’avant.
Jour 13
Le corps peut maintenant résister à l’appel du tabac. A partir de maintenant vous allez détester l'odeur de tabac dans la vie quotidienne : la fumée dans les pièces fermées, sur les vêtements, etc.
Jour 14
Deux semaines après le début du sevrage tabagique, vous passez du statut de fumeur à celui de non-fumeur. Il peut encore y avoir des jours où le besoin est plus marqué que d’habitude mais restez toujours concentré sur votre objectif et la réussite d’avoir déjà atteint 14 jours d’arrêt! Comme vous êtes un fumeur qui a brusquement arrêté de fumer, il y a toujours des risques d'effets secondaires

Les symptômes du sevrage 

Lorsque vous fumez, le corps est habitué à recevoir son apport quotidien en nicotine. Une fois que vous arrêtez, votre corps va réagir à l’absence d’apport de  nicotine. Cette réaction se traduit par divers symptômes spécifiques au sevrage. Le sevrage peut être très désagréable mais en aucun cas dangereux.

L’abstinence et les effets secondaires peuvent inclure:

  • Une forte envie de fumer
  • Un état grippal
  • La nervosité et l'agitation
  • La difficulté à se concentrer
  • L’augmentation de l'appétit
  • Un sommeil agité et l'insomnie
  • La constipation et la diarrhée
  • Les sautes d'humeur
  • La toux
  • Les maux de tête

L’impact des symptômes associés au sevrage tabagique varie d’une personne à l’autre. Pour certains cela se passera en douceur tandis que pour d'autres cela peut être plus difficile.

Comment lutter contre ces symptômes

Le principal défi du sevrage est de gérer les effets secondaires pour ne pas succomber à nouveau à la nicotine et à l’envie de fumer. Ici vous pouvez lire comment traiter les effets secondaires et les symptômes de sevrage qui se présentent lors de l’arrêt.

Forte envie de fumer

Lorsque le besoin de fumer est extrêmement fort pendant les premiers jours succédant l’arrêt, vous pouvez essayer de supprimer l’envie en essayant de vous focaliser sur autre chose. Par exemple en pensant à une chose que vous aviez l’habitude de faire en fumant comme prendre un café ou de l’alcool. Vous pouvez aussi essayer d’oublier l’envie de fumer en pratiquant une activité physique comme la course à pied ou le vélo. Faire de l’activité manuelle comme peler les légumes peut aussi vous aider à oublier. Fréquenter les endroits publics non-fumeurs est aussi conseillé. Ces activités vous aideront à oublier l’envie de fumer et vous éviteront de craquer. 

Etat grippal

Cet effet secondaire est  similaire à celui qui se produit au cours d’un rhume. Il faudra boire des boissons chaudes, mettre des vêtements chauds et se reposer. 

Nervosité et agitation

Pour lutter contre le stress qui se produit à l’arrêt de la cigarette, le corps a tendance à vouloir se défouler. Vous pouvez faire des exercices physiques comme la course à pieds ou le vélo si vous le pouvez. 

Troubles de la concentration

Les symptômes de sevrage qui affectent la concentration peuvent être évités en faisant des exercices de concentration classiques ou en prenant une bouffée d’air frais.

Augmentation de l’appétit

Il est possible de lutter contre l’appétit, mais cela doit être fait avec soin en remplaçant le chocolat et les viennoiseries par des fruits et légumes, et également en buvant plus d'eau. On peut aussi stimuler la bouche avec de la gomme à mâcher ou tout simplement en plaçant un cure-dent dans la bouche. Pour les principaux repas, il faut être très prudent avec les aliments gras et privilégier les aliments maigres et les légumes car ils réduisent l’appétit. 

Troubles du sommeil et insomnie 

Pour passer une bonne nuit, il est préférable d’éviter de consommer les substances excitantes comme le café, le cola et les boissons énergisantes après 18 heures.  

Constipation et diarrhée

Les problèmes digestifs tels que la constipation et la diarrhée peuvent être évités par l'alimentation et les produits à base de graines comme le pain complet ou le seigle et les légumes tels que le chou.

Sautes d’humeur

De tous les symptômes de sevrage tabagique, les sautes d'humeur sont les plus difficiles à gérer. Vous pouvez pratiquer des exercices physiques ou des activités que vous pratiquez quotidiennement. 

Toux

La toux est inévitable car le corps commence un processus de purge qui comprend le nettoyage des poumons. Si ce processus vous fait beaucoup tousser, c’est plutôt bon signe mais ça peut être un peu fatigant.

Mal de tête

Les maux de tête engendrés par l’arrêt du tabac sont fréquents et sont traités de la même manière que le mal de tête classique en buvant plus d'eau, en prenant des analgésiques et en prenant une bouffée d’air frais.

Les effets secondaires positifs dans le sevrage tabagique

La plupart des effets secondaires énumérés ci-dessus peuvent se manifester. Lorsque vous arretez Se préparer mentalement aux nombreux effets indésirables du sevrage tabagique est donc préférable. Vous pouvez par exemple lire la liste des effets secondaires qui peuvent fréquemment se produire quand une personne cesse de fumer. Cela peut aider à faire face aux effets secondaires et à résister à l'envie. Rappelez-vous que la principale chose positive dans l'expérience des effets secondaires liés au sevrage tabagique est la purification du corps.

En outre, il est toujours préférable de vous rappeler les raisons pour lesquelles vous voulez arrêter de fumer et de vous lister tous les effets positifs que cet arrêt va produire sur vous. Parmi eux :

  • La régularisation de la pression artérielle
  • Une diminution du risque de maladies cardiovasculaires et de les risques d’affections causées par la thrombose et l'hémorragie cérébrale
  • Une meilleure fertilité
  • Une Meilleure santé et une diminution ou absence de toux
  • Une peau plus nette et plus saine
  • Une meilleur forme physique
  • Un sommeil de qualité
  • De grosses économies financières

Il est important de constamment se rappeler de ces avantages, surtout lorsque les effets secondaires du sevrage tabagique sont difficiles à supporter.

Malgré les bons résultats, beaucoup de personnes trouvent qu'il est extrêmement difficile de faire face et de surmonter les effets secondaires associés au sevrage tabagique.

Pour surmonter et réduire l’intensité des effets indésirables et l’ensemble des symptômes du sevrage tabagique, il peut être conseillé d'utiliser un traitement médicamenteux anti-tabac.

Prévenir la rechute lors du sevrage 

La rechute est un fait commun à de nombreux sevrages. Pour ceux qui essaient d'arrêter le tabac du jour au lendemain, il y a un énorme challenge psychologique pour se libérer du désir de reprendre quand le besoin de fumer est extrêmement fort. Beaucoup de ceux qui essaient de cesser le tabac du jour au lendemain ne réussiront pas leur tentative la première fois. Mais ne vous découragez pas chaque tentative vous rapproche un peu plus de la réussite. Dans certains cas il peut être interessant de se faire accompagner personnellement ou médicalement. Dans le second cas certains traitements anti tabac peuvent se montrer très efficaces.

Le Champix par exemple est un médicament disponible sous ordonnance qui a été développé en mettant particulièrement sur les aspects psychologiques que vous rencontrez lorsque vous arrêtez de fumer. La préparation ne contient pas de nicotine contrairement aux substituts nicotiniques comme la gomme à nicotine ou les patchs. 

L'utilisation de Champix a un impact sur le récepteur qui est normalement affecté par la nicotine dans le cerveau. Le principe actif de Champix, la varénicline, se lie aux cellules auxquelles la nicotine se lie habituellement. 

action de la varenicline

Champix permettra donc de réduire considérablement les symptômes liés au sevrage tabagique. A ses débuts, le Champix était utilisé comme traitement complémentaire pour l'arrêt du tabagisme. Aujourd'hui, il est utilisé pour diminuer les symptômes liés au sevrage du tabac et est également utilisé dans le cadre du sevrage du jour au lendemain. Le but est d'adoucir la transition du statut de fumeur à celui de non-fumeur.

Sources:

Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix