> Calvitie > La calvitie chez la femme

La calvitie chez la femme

Femme mûre bien dans sa peau

Il est toujours difficile de voir sa tête se dégarnir –d'autant plus lorsqu'on est une femme ! Car avec plus de 2 millions de Françaises touchées, la calvitie n'épargne pas la gent féminine, chez qui la perte de cheveux est généralement diffuse sur toute la surface du crâne (alors que chez l'homme elle reste localisée au niveau du front, des tempes ou du sommet du crâne).

Si les répercussions psychologiques sont souvent douloureuses, des solutions existent pour remédier à la chute de cheveux.

Les causes les plus courantes de la calvitie chez la femme

Plusieurs facteurs peuvent être à l'origine de l'alopécie féminine. S'il est normal de perdre un certain nombre de cheveux tous les jours, une chute supérieure à 100 est plus inquiétante. Les facteurs déclencheurs les plus courants sont :

  • des changements hormonaux (accouchement, ménopause)
  • une condition dermatologique (alopecia areata)
  • un état de stress chronique
  • des carences alimentaires

La calvitie féminine due à des changements hormonaux

La chute de cheveux après une grossesse

Il n'est pas rare de perdre ses cheveux après un accouchement. Bien qu'elle puisse inquiéter la jeune maman, cette alopécie post-partum est très courante.

La cause ? Une chute brutale du taux d'estrogènes après l'accouchement. C'est cette hormone qui fait que les cheveux ont l'air fournis, brillants et denses pendant la grossesse. Après l'accouchement, le taux d'estrogène revient à la normale. Résultat : tous les cheveux qui auraient dû tomber pendant ces neuf mois chutent brutalement, la raie du milieu s'élargit et l'ensemble de la chevelure semble plus fine et plus terne.

Si l'alopécie post-partum n'est pas un phénomène rare, elle n'en reste pas moins inquiétante, d'autant qu'elle se manifeste à une étape de la vie déjà stressante. Certaines femmes peuvent ainsi perdre 20 à 30% de leurs cheveux. Heureusement, ce type de calvitie n'est pas irréversible et dans la grande majorité des cas les cheveux finissent par repousser dans leur totalité au bout de quelques mois.

Pour favoriser la repousse, utilisez des lotions à base de vitamines et de quinquina rouge, connu pour stimuler la prolifération des cellules.

La calvitie chez la femme après la ménopause

Comme avec l'alopécie post-partum, la calvitie féminine qui se déclare après la ménopause est due à un changement hormonal. Là encore, c'est la chute du taux d'estrogènes qui est responsable.

Pour y remédier, des traitements anti-androgènes ou à base de Minoxidil pourront être administrés. Consultez votre médecin traitant sans tarder : il faut réagir le plus vite possible pour contrer la chute de cheveux au plus tôt.

La calvitie féminine due à une alopecia areata

L'alopecia areata est une maladie auto-immune rare comparable à la pelade. Elle se caractérise par une perte de cheveux par « plaque », les follicules étant attaqués par leurs propres anticorps.

Si dans certains cas les cheveux se remettent spontanément à pousser au bout de quelques semaines, il arrive que la chute de cheveux perdure et s'étende jusqu'à la perte totale de la pilosité sur l'ensemble du corps.

Les facteurs de risque sont : le profil génétique, le stress émotionnel ou encore une réaction immunitaire de certains organes.

Calvitie chez la femme : l'importance du mode de vie

L'alopécie féminine peut aussi être liée à certains facteurs endogènes (carences alimentaires, stress…) ou exogènes (utilisation d'un shampooing irritant).

Peuvent ainsi être en cause une alimentation carencée en vitamines du groupe B ou en fer (qui se manifeste également par des règles abondantes). Il ne faut alors pas hésiter à prendre des compléments alimentaires.

Manifestations de la calvitie féminine

Calvitie naissante sur le dessus du crane (forme la plus courante)

Calvitie féminine sur le dessus du crane

Calvitie naissante sur les côtés du crane

Calvitie féminine sur les cotés du crane

Calvitie naissante sur le dessus du front (plus rare)

Calvitie féminine sur le dessus du front

La calvitie féminine peut se manifester sur différentes zones du crane mais lorsqu'elle est de type androgénérique elle répond toujours à 3 critères sytématiques :

  • Bien que diffuse, la calvitie n'est pas homogène et se concentre davantage sur certaines zones : dessus du crane, tempes, dessus du front
  • Vous observez par ailleurs un affinement du cheveu.
  • L'apparition de la calvitie est progressive

Sources:

Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix