> Calvitie > Les causes de la calvitie chez l'homme

Les causes de la calvitie chez l'homme

La texture des cheveux, en particulier celle du crâne, affecte la confiance de soi et le bien-être personnel. Avec la quantité de cheveux qui tombe quotidiennement, la peur de la calvitie s'intensifie. La perte de cheveux est une préoccupation fréquente surtout pour les hommes et ses causes peuvent être variées. Cet article fournit des informations sur les causes probables et les plus fréquemment rencontrées.

Cause #1:  alopécie  androgénétique (perte de cheveux héréditaire chez l’ homme)

Habituellement, la perte de cheveux "héréditaire" commence assez tôt chez l’homme adulte, mais elle peut aussi apparaître de façon isolée pendant la puberté. En Europe, environ 60 à 80% des hommes sont touchés. L’alopécie androgénétique est la cause la plus fréquente de calvitie, chez les hommes et les femmes, avec différentes caractéristiques selon le sexe. Dans 95% des cas, la perte de cheveux héréditaire est à l’origine de la calvitie. En raison de cette fréquence, ce type d’alopécie n'est pas considéré comme une maladie, mais plutôt une sorte de variante de la normale.

Les causes de l’alopécie androgénétique chez l’homme

  • Perte de cheveux due à la dihydrotestostérone (DHT) :

Dans ce type d’alopécie masculine, les follicules pileux responsables de la production de cheveux contiennent plus de récepteurs pour les hormones sexuelles mâles (androgènes) par rapport à la normale. Par conséquent, ces follicules sont plus sensibles aux hormones.

La testostérone est convertie en dihydrotestostérone (DHT) par l'enzyme 5-alpha-réductase, qui agit intensivement sur les follicules altérés. Cela raccourcit la phase de croissance des follicules pileux et accélère le cycle complet des cheveux.

Impact DHT sur follicule pileux

Les cheveux et les follicules deviennent de plus en plus minces et extrêmement petits. Ce processus est également appelé miniaturisation des follicules pileux par les experts. Toutefois, cela ne concerne pas les zones du cou et de l'arrière du crâne.

La chute des cheveux commence au sommet du crâne et dans la région frontale ou sur les tempes. Le gène des récepteurs androgènes est situé sur le chromosome X qui est toujours transmis par la mère.

Les chercheurs ont trouvé des preuves d'autres gènes qui déterminent l’activation des enzymes aromatases et 5-alpha-réductase. Cela affecte la concentration d'hormones sexuelles mâles atteignant les récepteurs androgèniques. Le gène est transmis par les parents indépendamment du sexe, mais généralement il se transmet directement du père au fils.

  • Prostaglandine D2 :

Les chercheurs ont démontré l’existence d’une quantité élevée de prostaglandine D2 chez les hommes atteints de calvitie. Il s'agit d'un messager qui se développe dans les follicules pileux destiné à ralentir la croissance des cheveux. Chez les hommes atteints d'alopécie androgénétique, ce messager est formé plus fréquemment, de sorte que la croissance des cheveux est inhibée.

Remarque importante: Cependant, la présence des hormones et des facteurs d’hérédité ne suffit pas à provoquer une alopécie androgénétique. En effet, les follicules pileux sensibles doivent être exposés de manière permanente aux hormones correspondantes, afin de provoquer réellement la perte de cheveux.

La période jusqu'à l'apparition de la calvitie varie d'homme à l’autre. De même, l'apparition de l'alopécie androgénétique dépend du taux de testostérone et de l'expression génétique de chaque homme. Cela signifie que les caractéristiques de l'alopécie androgénétique n'apparaissent pas uniquement parce qu'un homme est porteur du gène.

En outre, l'excès d'androgènes ne peut pas être détecté dans le sang en cas d’alopécie androgénétique. Pour cette raison, il est nécessaire de consulter le médecin traitant pour identifier le type d’alopécie.

Causes calvitie

Cause #2 : perte de cheveux liée à l’âge

En plus de la prédisposition génétique, le processus de vieillissement de l’homme peut être à l’origine de la perte de cheveux. La densité et la longueur des cheveux diminuent car avec l'âge, la robustesse des racines des cheveux et du cuir chevelu s’affaiblit. En particulier, la testostérone prive les racines des cheveux de leur énergie. Les cheveux fragilisés et les cheveux robustes peuvent se côtoyer sur le crâne et diminuer progressivement. Les premiers signes de calvitie liée à l'âge sont souvent perceptibles dès l'âge de 40 ans.

Cause # 3: la perte de cheveux circulaire (Alopecia areata)

L’alopécie circulaire est une perte de cheveux localisée. Cette forme de calvitie qui se produit soudainement et de façon aiguë et est souvent accompagnée d'une inflammation. Les zones d’alopécie sont circulaires ou ovales et nettement définies. Les parties chauves peuvent augmenter en nombre et s’agrandir.

Les sourcils, les aisselles et les poils pubiens et les cils peuvent être affectés ainsi que les cheveux. L'alopécie areata peut survenir à tout âge et se manifeste principalement chez les hommes âgés de 4 à 20 ans.

Les formes étendues de l'alopécie areata sont l'alopécie areata ophiasis, l'alopécie areata reticularis, l'alopécie areata totalis et l'alopécie areata universalis (perte de cheveux totale de la chevelure entière).

Causes immunologiques de la perte de cheveux circulaire

Comme il y a une inflammations, on suspecte l'implication de facteurs immunologiques. Les études histologiques ont permis de détecter des lymphocytes T dans la région des follicules pileux. Ce type de lymphocyte joue un rôle important dans la défense de l’organisme. On pense qu'ils attaquent les follicules pileux et perturbent la formation de la fibre. L’origine de ce processus n’ai pas très bien compris. Sur le plan médical, ce type d’alopécie est considéré comme une maladie auto-immune.

Causes génétiques de la perte de cheveux circulaire :

Cette alopécie areata peut également être héréditaire, car l'alopécie areata se produit uniquement dans certaines familles. Cependant, il n'existe à ce jour aucun facteur héréditaire précis.

Les facteurs qui peuvent déclencher l'apparition de l'alopécie areata sont:

  • Traumatismes
  • Stress
  • Allergies
  • Médicaments
  • Infections
  • La blessure localisée du cuir chevelu

Cause #4: perte de cheveux due à une carence alimentaire

Les follicules pileux sont parmi les cellules les plus actives du corps humain. Une quantité suffisante de vitamines, d’oligo-éléments et de nutriments (glucides, matières grasses et protéines) sont nécessaires pour assurer leur processus de développement.

Une grande partie de ces substances ne sont pas stockées et doivent donc être apportées en permanence à l’organisme. Les nutriments dont le corps a besoin pour rester en bonne santé sont étroitement liés dans leur effet.

Par exemple, l’effet de la vitamine C, du cuivre et du fer se complètent mutuellement et favorisent la croissance et la composition des cheveux. S'il y a un déficit de ces substances, la perte de cheveux peut se produire. Cette forme de calvitie masculine est également appelée alopécie diffuse.

Carence nutritionnelle générale :

Un déficit généralisé en nutriments peut se produire à la suite d'une maladie chronique comme la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn, ou à la suite d’une opération chirurgicale au niveau de l’  intestin. De même, les maladies parasitaires, l'alcoolisme chronique ou les cures d’amaigrissement excessives peuvent être impliquées. Cela peut entraîner l'éclaircissement des cheveux puis une alopécie diffuse et une chute de tous les poils du corps. Cependant, l’alopécie carentielle n'est pas seulement rencontrée au cours des maladies ou des déséquilibres, mais aussi au cours des régimes alimentaires extrêmes. Les conséquences de la diète peuvent être irréversibles pour les cheveux, puisque l'organisme ne contient plus peu mais pas du tout de micronutriments et de vitamines essentielles.

Carence en vitamine B :

Les vitamines du complexe B et de la biotine sont responsables de la construction des ongles et des cheveux. La carence en vitamine B est souvent complexe. Une carence en biotine, par exemple, peut se produire en raison d'une consommation excessive d'œufs crus, d'une insuffisance rénale, d'une inflammation des poumons ou de l'administration de médicaments antiépileptiques.

Carence en vitamine A :

Une carence en vitamine A peut entraîner des troubles de croissance des cheveux et des troubles visuels. De même, un surdosage de vitamine A provoqué par un empoisonnement avec cette vitamine peut provoquer la chute des cheveux.

Carence en vitamine C :

Dans le cas d'une importante carence en vitamine C, les follicules pileux peuvent être indirectement endommagés et une perte de cheveux peut se produire.

Carence en fer :

Une carence en fer peut survenir lorsque les hommes attachent une grande importance à un régime végétarien strict. De même, la carence en fer est possible après des opérations qui engendrent de grosses pertes sanguines et au cours des troubles gastro-intestinaux, car il y a une diminution de l’absorption des aliments. Les athlètes de haut niveau et les végétariens comptent parmi les groupes à risques de carence en fer.

Carence en zinc :

Comme la carence en fer, la carence en zinc est aussi un inconvénient majeur du régime strictement végétarien. En plus de la perte de cheveux, la carence en zinc peut également entraîner des difficultés de cicatrisation et des infections cutanées.

Carence en cuivre :

Dans le cas de la carence en cuivre, les cheveux peuvent devenir fins, cassants et tomber. L'effet du cuivre est réduit lorsque l’apport en zinc et en calcium est élevé, et lorsque le régime alimentaire est riche en protéines.

Hyperacidité de l’organisme :

L’augmentation de l’acidité de l’organisme joue un rôle crucial dans la perte de cheveux. Les causes fréquentes de l'hyperacidité sont la consommation accrue d'aliments contenant des acides tels que:

  • la saucisse
  • le sucre et les boissons sucrées
  • l'alcool
  • le fromage
  • les œufs
  • le café

Cela s’accompagne souvent d'une faible consommation d'aliments neutres et basiques comme les fruits, les légumes, les pommes de terre et autres. De même, le stress et les maladies chroniques comme l'ostéoporose, la migraine, le cancer, les rhumatismes, la goutte, le diabète, l'infarctus du myocarde et les maladies aiguës peuvent aussi être à l’origine de l'hyperacidité.

Surcharge digestive :

Si le système digestif est surchargé, les oligo-éléments et les minéraux ne peuvent être absorbés. Il y a un déficit en micronutriments et le système immunitaire est perturbé et affaibli. Ces facteurs favorisent la perte de cheveux.

Case #5: perte de cheveux diffuse (Alopécie diffuse)

Dans le cas de l'alopécie diffuse, la totalité des cheveux tombe. Les causes sont très diverses. Puisque de nombreux facteurs sont impliqués, il n'existe pas de méthode de diagnostic uniforme.

Les causes possibles de l'alopécie diffuse sont:

  • Le stress
  • Le lupus érythémateux
  • Les troubles fonctionnels de la glande thyroïde
  • Les infections telles que la gangrène, les plaies
  • les interactions médicamenteuses
  • L’intoxication au mercure
  • Le déficit en fer
  • Les maux de tête
  • L’alimentation grasse
  • ​La chimiothérapie

Cause #6: la perte de cheveux due au stress

La perte de cheveux due au stress est un phénomène fréquent chez les hommes. Toute personne qui a beaucoup de problèmes ou de soucis personnels pourrait être confrontée au stress.

Le stress est un facteur important dans notre équilibre mental et physique. Toute personne qui a trop de souci dans le travail ou la vie privée peut avoir des problèmes de chute de cheveux. En outre, la persistance du chagrin ou du choc, comme après une expérience traumatisante ou la perte d'un être cher peuvent être des causes de perte de cheveux conditionnée par le stress. Bien que le processus exact de ce type d’alopécie ne soit pas connu, on suppose que le stress libère une concentration accrue de certains messagers neuronaux qui causent l'inflammation des follicules pileux.

L’hypothèse concernant la perte de cheveux due au stress est la suivante: le stress augmenterait la concentration de certains messagers neuronaux qui causeraient une inflammation des follicules pileux. Suite à cette inflammation, la phase de croissance des cheveux serait stoppée et les cheveux tomberaient après 2 à 3 mois. La perte de cheveux ne se produirait donc que tardivement après une phase de stress.

Les personnes qui se sentent piégées dans une urgence et ne trouvent pas d’issue sont particulièrement sujettes au stress engendrant la perte de cheveux. L’alopécie ronde ou diffuse est l’une des principales conséquences. En général, aucun traitement  médicamenteux n'est nécessaire ou envisagé en cas de perte de cheveux due au stress.

En chiffres

  • La calvitie se manifeste entre 40 et 50 ans chez l'homme
  • Elle touche 70% des hommes dans le monde
  • 15% des hommes de 20 hommes sont concernés par la chute de cheveux
  • 30% des trentenaires souffre d'alopécie
  • 50% des plus de 50 ans ont le crâne dégarni.

Sources:

Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix