> Calvitie > Trouble de la thyroide et perte de cheveux

Trouble de la thyroide et perte de cheveux

La thyroïde est une glande en forme de papillon qui se trouve à l'avant du cou. C’est une partie importante de notre système endocrinien; et bien qu'elle soit de petite taille, elle est vitale pour le fonctionnement du corps et joue un rôle sur chaque cellule. Lorsque l’hormone TSH est produite par la glande pituitaire, celle-ci signale à la thyroïde qu’elle doit sécréter deux hormones : la thyroxine et la triiodothyronine.

Ces hormones thyroïdiennes contrôlent votre métabolisme et la façon dont l'énergie est utilisée par les différentes parties du corps. La glande pituitaire surveille en permanence les niveaux de ces hormones thyroïdiennes dans l’afflux sanguin et signale à la thyroïde quand elle a besoin d’augmenter ou diminuer ses sécrétions d’hormones.

glande thyroide

Les types de dysfonctionnements thyroïdiens

Il existe deux types principaux de dysfonctionnements de la thyroïde mais les causes et conditions sous jacentes à ces dysfonctionnement peuvent être multiples.

L’hypothyroïdie ou thryroide hypoactive

L'hypothyroïdie se réfère à un état où la thyroïde ne produit pas assez d'hormones thyroidienne et ralentit de ce fait votre métabolisme. On estime en moyenne que 15 femmes sur 1000 et 1 homme sur 1000 sont concernés par cette affection. L’hypothyroïdie congénitale toucherait par ailleurs 1 bébé sur 4000.

L’hypothyroïdie peut résulter de plusieurs facteurs:

  • La thyroïdite de Hashimoto,  une maladie auto-immune qui attaque les tissus de la thyroïde et peut dans certains cas l'amener à cesser de produire des hormones.
  • La chirurgie de la glande thyroïdienne ou l'exposition à des niveaux élevés d' Iode.
  • Les traitements au lithium ou certains traitements médicamenteux de l’hyperthyroïdie qui peuvent réduire la production d'hormones de façon excessive.
  • Un dysfonctionnement de la glande pituitaire ou une prédisposition génétique à la maladie.

L'hyperthyroïdie ou thyroïde hyperactive

L'hyperthyroïdie se réfère à un état où la thyroïde produit et libère trop d'hormones thyroidiennes, ce qui accélère votre métabolisme à l’excès. On estime que les femmes ont 10 fois plus de risque que les hommes de développer cette affection.

L’hyperthyroïdie peut résulter de plusieurs facteurs :

  • La maladie de Basedow : cause la plus courante, elle est responsable de 80% des hypothyroïdies. C’est une maladie auto-immune où des niveaux élevés d'hormones sont sécrétées en raison d'une stimulation excessive d'anticorps.
  • La maladie de Plummer, également connue sous le nom de goitre toxique multinodulaire, se manifeste lorsque l'ensemble de la glande thyroïde augmente de volume, produisant  une quantité excessive d’hormones.
  • Les traitements médicaments de hypothyroïdie qui stimulent la surproduction d’hormones thyroidiennes.
  • La thyroïdite, une infection de la thyroïde qui se manifeste par une inflammation de cette dernière et par une hausse temporaire des hormones produites.

Les symptômes du dysfonctionnement thyroïdien

Puisque la thyroïde joue un rôle sur chacune des cellules de notre corps, les symptômes d’un dysfonctionnement thyroïdien peuvent être très variés.

Certains des symptômes les plus courants de l'hypothyroïdie ou thyroidie hypo active comprennent :

  • Fatigue 
  • Gain de poids inexpliqué
  • Dépression et baisse d’humeur 
  • Sensibilité au froid
  • Sécheresse de la peau et des cheveux
  • Sensation de douleurs musculaires

Ces symptômes peuvent se développer progressivement au fil du temps, si bien qu'ils peuvent passer inaperçus pendant de nombreuses années. Pour diagnostiquer une thyroïde hypo active, il vous faudra obtenir un test sanguin appelé un test de la fonction thyroïdienne.

L'hyperthyroïdie quant à elle peut provoquer une gamme de symptômes liés à une accélération de votre métabolisme. Ceux-ci peuvent inclure :

  • Nervosité et anxiété
  • Hyperactivité 
  • Incapacité à rester immobile,
  • Surplein d’énergie et de nervosité
  • Perte de poids inexpliquée
  • Formation d'un goitre ( gonflement notable de la glande thyroïde)

Comment les problèmes thyroïdiens peuvent-ils causer une perte de cheveux?

La perte de cheveux peut être causée par une hypothyroïdie ou 'hyperthyroïdie aigue et prolongée lorsque les déséquilibres hormonaux qu’elles engendrent, affectent à leur tour la croissance des cheveux. En temps normal, les cheveux suivent toujours le même cycle : ils passent successivement par une phase de croissance, puis par une phase de repos (phase télogène), à laquelle succède une nouvelle phase de croissance. 

On pense que les problèmes de thyroïde peuvent venir perturber cette nouvelle phase de croissance des cheveux. Ce type de perte de cheveux tend à ne pas être limitée à des zones spécifiques et la calvitie qui en résulte tend généralement à être diffuse, affectant l’ensemble du cuir chevelu.

Certains traitements médicamenteux anti-thyroïdiens tels que l’arbimazole et le propylthiouracile  sont également soupçonnés de  contribuer à la perte de cheveux. Bien qu'il puisse être difficile de déterminer si cela est spécifiquement lié au traitement (effet secondaire éventuel?) ou si c’est le résultat d’une hyperthyroïdie sous-jacente. 

Les maladies auto-immunes telles que la thyroïdite de Hashimoto et la maladie de Grave sont les causes les plus courantes des troubles de la thyroïde. 

Ces maladies auto-immunes peuvent également augmenter le risque de développer d'autres maladies auto-immunes qui peuvent à leur tout causer certaines formes de calvitie, comme l'alopécie areata (une forme de perte capillaire concentrée sur des zones ponctuelles, circulaires, et inégales du cuir chevelu.

Traitement des troubles thyroïdiens et perte de cheveux

La prise quotidienne de comprimés d'hormones de synthèses (appelée lévothyroxine), permet d'augmenter le niveau de thyroxine produit par le corps, et peut ansi permettre de traiter une thyroïdie hypoactive. La plupart des gens qui souffrent d'hypothyroïdie, devront suivre ce traitement pour le reste de leur vie.

Une thyroïde hyperactive peut être traitée par la prise de médicaments tels que le  carbimazole et le méthimazole, 2 traitements qui permettent de réduire la production d'hormones thyroïdiennes. Certaines personnes peuvent également bénéficier d'un traitement à l'iode radioactif, qui rétrécit la taille de la glande thyroïde et réduit par conséquent le niveau des hormones qu'elle produit. Dans certains cas, une chirurgie pourra même être réalisée pour éliminer une partie de la glande thyroïde.

Si vous expérimentez une perte capillaire à la suite de troubles de la thyroïde, celle ci devrait être réversible : une fois le contrôle et l’équilibre de vos niveaux d’hormones retrouvés, la croissance des cheveux devrait reprendre à son tour et la calvitie disparaître en quelques mois. 

Sources:

Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix