Effets secondaires de la pilule Jasmine

Jasmine est une pilule contraceptive orale de type combinée. Cela signifie qu’elle associe deux principaux ingrédients actifs afin de prévenir la grossesse -  l’éthinylestradiol et la drospirénone (formes synthétiques d'oestrogène et de progestérone respectivement). 

La pilule Jasmine constitue une méthode contraceptive très efficace qui prévient la grossesse jusqu'à 99% lorsqu'elle est prise correctement, et qui agit de 3 façons:

  • Empêche les ovaires de libérer un ovule
  • Créé une barrière autour du col pour empêcher le passage des spermatozoïdes 
  • Modifie la muqueuse utérine de sorte à empêcher la nidation d’un éventuel ovule fécondé

Bien que jasmine fasse partie des méthodes contraceptives les plus utilisées, elle n’exclut pas, comme pour tout autre médicament, le risque de possibles effets secondaires.

Effets secondaires courants et plus rares

Les effets secondaires peuvent être classés en plusieurs catégories selon leur fréquence d’apparition dans une population de patients. Ci dessous la correspondance entre ces différentes catégories et la fréquence d’apparition des effets secondaires.

echelle effets secondaires

Le tableau suivant présente les effets secondaires fréquents (Plus d’1 personne sur 100), peu communs (1 personne sur 1000) et rares (moins d’1 personne sur 10 000) de la pilule Jasmine :

Effets secondaires fréquents Effets indésirables peu communs Effets indésirables rares
  • Sautes d'humeur ou humeur dépressive
  • Maux de tête ou migraines
  • Nausée
  • Douleur dans la poitrine ou sensibilité des seins
  • Saignements entre les règles
  • Pertes épaisses (blanchâtre) Infection vaginale (par exemple, aphtes)
  • Augmentation mammaire
  • Augmentation ou diminution de la libido
  • Pression artérielle élevée ou faible
  • Vomissement
  • Diarrhée
  • Acné
  • Démangeaisons graves et éruptions cutanées
  • Alopécie (perte de cheveux)
  • Rétention d'eau
  • Changements de vision ou de l'audition
  • Réactions allergiques (hypersensibilité)
  • Érythème noueux (irritation de la peau avec nodules cutanés douloureux rougeâtres)
  • Ecoulement mammaire
  • Érythème polymorphe (irritation de la peau avec plaies et rougeurs en forme de cible)

Jasmine peut également interagir avec d'autres médicaments, ce qui peut dans certains cas la rendre inefficace pour prévenir la grossesse. Ces interactions peuvent également causer des saignements inattendus. 

Il est important d'informer votre médecin de tout autre médicament que vous prenez afin qu'il puisse s’assurer qu'ils sont compatibles et ne nécessitent pas l’utilisation d’une contraception supplémentaire.

Des risques supplémentaires à considérer

Lorsque vous prenez la pilule combinée certaines études ont montré que vous pouvez augmenter le risque de développer certaines complications potentiellement dangereuses. Bien que cette augementation des risques soit à la marge, il est important d'être bien au fait de leur existence et attentifs au moindre de leurs signes ou symptômes.

Jasmine, caillots sanguins et risque de thrombose

La recherche a montré que lorsque vous prenez une pilule combinée comme Jasmine, vous présentez  un risque légèrement plus élevé de développer une, thrombose veineuse c’est à dire développer des caillots sanguins. Ces caillots peuvent être dans la jambe (thrombose veineuse profonde), peut se développer dans les poumons (embolie pulmonaire) et plus rarement dans un autre organe tel que l'œil (thrombose veineuse rétinienne). Si cela reste rare, il semblerait par ailleurs que ce risque est d’autant plus fort dans les premiers mois d’utilisation (les 12 premiers mois) de la pilule. Une fois que vous arrêtez de prendre la pilule combinée, le risque est supprimé.

Pour vous donner une idée du niveau de risque, ce tableau présente le risque de développer un caillot pour les différentes catégories :

Catégorie Risque de caillot sanguin
Pas de prise de pilule et pas de grossesse en cours 2 à 10 femmes sur 10.000
Prise de pilule combinée contenant du lévonorgestrel, noréthistérone ou norgestimate 5 à 7 femmes sur 10.000
Prise de pilule Jasmine 9 à 12 femmes sur 10.000

Le risque de développer un caillot dépend aussi de votre propre histoire médicale et des éventuels autres facteurs de risque que vous présentez (voir ci-dessous). Si vous avez d'autres facteurs de risque, votre médecin peut estimer que Jasmine ne convient pas à votre situation de santé.

Jasmine et risque de cancer

Les femmes qui prennent Jasmine ou d'autres pilules contraceptives combinées ont révélé avoir un risque légèrement plus élevé de développer un cancer du sein ou du col de l’utérus. Ce risque réduit une fois que les femmes cessent de prendre la pilule combinée et après dix ans, il devient nul.

Dans de rares cas, il a été suggéré que les femmes prenant la pilule combinée seraient plus à risque de développer des tumeurs bénignes et malignes du foie.

Les réactions allergiques à Jasmine

Comme pour tout médicament, il est possible d'avoir une réaction allergique à certains composants de la pilule Jasmine. Si vous présentez des symptômes de réaction allergique, vous devriez consulter immédiatement un médecin, en particulier si vous remarquez un gonflement du visage, de la langue ou de la gorge.

Comment prévenir les risques d'effets secondaires

Il existe un certains nombre de facteurs qui augmentent votre risque de développer des effets secondaires indésirables. Vous devez vous assurer que vous communiquez bien l’ensemble de vos informations médicales à votre médecin ou gynécologue afin que ce dernier s’assure que Jasmine constitue un contraceptif adapté à votre état de santé.

Si vous présentez un ou plusieurs de ces facteurs de risque, Jasmine n’est pas conseillée :

  • Vous avez plus de 35 ans
  • Vous êtes ou avez récemment été fumeuse
  • Vous ou votre famille avez des antécédents de caillots sanguins
  • Vous êtes en fort surpoids ou atteinte d’obésité
  • Vous souffrez d'hypertension (tension artérielle élevée)
  • Vous souffrez de diabète
  • Vous utilisez un fauteuil roulant
  • Vous souffrez d'anémie ou d'autres troubles sanguins
  • Vous avez des antécédents dépressifs
  • Vous souffrez de migraine
  • Vous souffrez d'une maladie inflammatoire de l'intestin
  • Vous ou votre famille avez des antécédents d’hypertriglycéridémie ou d’hyperprolactinémie
  • Vous présentez dans le sein des boules ou bosses non diagnostiquées 
  • Vous souffrez de problèmes rénaux

Faire face aux effets secondaires de Jasmine

La plupart des effets secondaires communs tels que la présence de saignements entre les règles, ou encore l’apparition de nausées et de maux de tête devraient disparaître dans les premiers mois de prise de Jasmine. Si ces effets secondaires venaient à persister ou à s’aggraver, consultez votre médecin.

Sources:

Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix