La pilule Jasmine et l'acné

pilule jasmine

Comme chacune le sait, le choix de sa contraception demande un minimum de réflexion et bien souvent plusieurs essais sont nécessaires afin de trouver la solution contraceptive vraiment adaptée à chaque cas. L'une des options les plus prisées actuellement, c'est la pilule. Mais avec cette méthode contraceptive hormonale, il n'y a pas de règle absolue.

En effet, chaque femme va réagir de manière différente face aux hormones qui composent les multiples pilules disponibles. Il y a d'une part l'influence des particularités de la femme elle-même et d'autre part celle de la pilule : les hormones et leurs dosages varient d'une pilule à l'autre. Il y a ainsi les pilules de première, deuxième, troisième et quatrième génération chacune avec des dosages différents.

En fonction de la pilule, les effets secondaires varient donc au cas par cas. Pour savoir si une pilule est vraiment adaptée à notre situation, il faut la tester et confronter les résultats à l'expérience vécue. Si on ne peut donc pas prédire avec certitude les effets secondaires de la pilule sur chaque femme (la contraception étant quant à elle toujours garantie), on a observé que certaines marques pouvaient produire des effets secondaires « positifs », c'est le cas de la pilule Jasmine. En effet, cette pilule réduirait l'acné. Est-ce vrai ? Pourquoi un tel effet secondaire ? Nous répondons à toutes vos questions.

Les particularités de la pilule Jasmine

La pilule Jasmine, aussi appelée Yasmin à l'étranger est une pilule combinée de troisième génération. « Combinée » parce qu'elle contient deux hormones responsables de la contraception : œstrogène et progestérone. C'est pourquoi ce genre de pilule sont également nommées pilules œstro-progestative. « Pilule de troisième génération » car le progestatif contenu dans cette pilule est la drospirénone. Contrairement aux pilules de première et deuxième génération qui utilisent un progestatif dérivé de la testostérone (hormone masculine), la pilule Jasmine utilise la drospirénone. Il s'agit d'un progestatif pratiquement identique à la progestérone naturelle, substance produite par le corps de la femme.

La distinction entre les différentes générations de pilules se base donc sur l'hormone progestative utilisée. L'une est un dérivé de la testostérone : on parle alors de pilule androgénique ou à « climat progestatif ». L'autre est très proche de la progestérone naturellement produite par l'organisme chez la femme, on parle alors de pilule à « climat oestrogénique ». C'est l'utilisation de ces différentes hormones qui va donc entrainer des effets secondaires distincts.

Générations de pilules et hormones de synthèse
1ère génération 2ème génération 3ème génération 4ème génération
Noréthindrone Norgestrel Désogestrel Drospirénone
Acétate de noréthindrone Norgestimate
Diacétate d'éthynodiol
(Diacétate de Noréthistérone)

En plus de l'effet sur l'acné qui nous intéresse plus particulièrement aujourd'hui, la pilule Jasmine a également un effet antihypertenseur et antidiurétique. Cette pilule diminuerait donc la rétention d'eau dans l'organisme et limiterait ou éviterait la prise de poids. Très intéressant quand on sait que l'apparition de kilos supplémentaires est un reproche fréquemment attribué à la prise de la pilule. Mais revenons-en à a relation qu'entretient la pilule Jasmine avec l'acné.

La pilule Jasmine, un anti-acnéique efficace ?

Problème de peau aussi commun que dérangeant, l'acné peut vite se transformer en véritable cauchemar pour celles (et ceux) qui en souffrent. Si les premières poussées d'acné apparaissent avec l'adolescence, cette réaction cutanée peut se manifester de manière récurrente tout au long de l'existence, à plus forte raison chez les femmes qui présentent une peau grasse. Cette peau grasse due à un excès de sébum va entrainer l'obstruction et l'inflammation des follicules de l'épiderme. Résultat : des boutons à l'extrémité blanche apparaissent. Sans véritable danger mais vraiment disgracieux, les personnes qui en souffrent veulent désespérément s'en débarrasser.

L'apparition de l'acné est due à un dérèglement hormonal. Pour être plus précis, l'origine de l'acné est à chercher dans un taux particulièrement élevé d'hormones mâles, autrement dit les androgènes parmi lesquels on retrouve la testostérone. La testostérone en partie responsable des caractères sexuels secondaires masculins est également produite naturellement chez la femme. Le problème c'est qu'un excès de testostérone va stimuler la production de sébum et rendre la peau plus grasse : un contexte favorable à l'apparition de pustules inesthétiques, le bouton d'acné apparait.

formation acné

Ces brèves explications vous permettent donc de comprendre pourquoi les pilules de première et deuxième génération peuvent entrainer des crises ou l'apparition d'acné. Etant donné que l'hormone contraceptive est dans ce cas-là un dérivé de la testostérone, le taux de l'hormone masculine augmente favorisant ainsi l'apparition des boutons disgracieux.

La pilule Jasmine étant une pilule à climat oestrogénique elle ne va donc pas faire apparaitre ni même aggraver des problèmes d'acné, au contraire. Encore mieux, dans bien des cas, grâce à son effet anti-androgénique la pilule Jasmine va diminuer l'acné et chez certaines femmes le faire carrément disparaitre !

Attention tout de même, il ne vaut pas s'enthousiasmer inutilement. S'il est vrai que la pilule Jasmine est souvent prescrite comme moyen de contraception pour les femmes souffrant de problèmes de peau, cette pilule n'est pas non plus une solution miracle. Les boutons disgracieux responsables de tant de peines ne disparaissent pas d'un jour à l'autre, ni même après la prise de deux ou trois plaquettes. Gardez à l'esprit que l'effet anti-androgénique de la pilule agit sur le long terme, il faut donc s'armer d'un peu de patience.

Comme on vous le disait plus haut, il n'y a pas de règle absolue lorsque l'on parle de contraception féminine. Dans le cas de la pilule Jasmine, il y a même l'exception qui confirme la règle ! Si pour la majorité des femmes Jasmine a un effet positif sur l'acné, chez une petite proportion d'entre elles, environ 1 % lors des tests cliniques, la pilule Jasmine entraine des poussés d'acné. Si vraiment très peu d'utilisatrices sont concernées par cette réaction adverse, il faut encore relativiser les résultats : on ne sait pas réellement si c'est vraiment la pilule qui a provoqué cette réaction ou si la patiente était déjà prédisposée.

Enfin, dans les cas d'acné sévère, une autre pilule à climat oestrogénique peut être prescrite : Diane 35. Cependant, à cause d'un dosage plus élevé, les utilisatrices limitent généralement les prises à quelques mois. Malheureusement, une fois que le traitement est terminé les boutons ont tendance à réapparaitre.

En guise de conclusion, la pilule Jasmine s'avère donc une bonne solution pour résoudre les problèmes d'acné. Il n'est pas rare d'ailleurs que les gynécologues prescrivent cette pilule aux jeunes femmes afin d'agir à la fois comme contraceptif et anti-acnéique. Régulant la production de sébum, Jasmine peut également rendre les cheveux moins gras.

Sources:

Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix