> Dysfonction érectile > L'obésité peut-elle provoquer l'impuissance?

L'obésité peut-elle provoquer l'impuissance?

L' obésité est une pathologie connue pour augmenter le risque de développer un certain nombre de pathologies additionnelles, dont plusieurs maladies graves telles que le diabète de type 2, les maladies cardiaques, et l'hypertension. Son impact sur la sexualité masculine et plus précisément sur le risque de dysfonctionnement érectiles est en revanche largement méconnu. Pourtant plusieurs études ont montré l’impact de l'obésité sur la hausse du risque de dysfonction érectile, c’est à dire l’incapacité à obtenir ou à maintenir une érection suffisante pour permettre d’avoir un rapports sexuel. Les problèmes physiques, génétiques ou hormonaux liés à l’obésité pourraient en effet altérer à leur tour les fonctions érectiles de l’homme en surpoids.

obesite et impuissance

Liens entre l'obésité et la dysfonction érectile

Il existe plusieurs facteurs inhérents à l’obésité qui peuvent à leur tour favoriser un plus grand risque de développer aussi la dysfonction érectile. Les causes possibles de la dysfonction érectile liées à l’obésité peuvent être distinguées en 3 grands groupes :

Obésité et testostérone

L’obésité pourrait en effet réduire le niveau de testostérone, une hormone sexuelle mâle qui joue un rôle clef dans le désir sexuel et le processus érectile.

Selon la revue scientifique Harvard Health Publications, l’obésité a un effet considérable sur le niveau de testostérone. En 2007, une étude menée sur 1667 hommes a révélé que chaque augmentation de 1 point de l’Indice de Masse Corporel s’associe en moyenne à une une réduction de la testostérone de 2%.

Une autre étude de 2008 a par ailleurs mis en lumière la corrélation entre les mesures de tour de taille et les niveaux de testostérone. Ils ont ainsi constaté qu’une hausse du tour de taille de 10 cm s’associait à une réduction du niveau de testostérone pouvant aller jusqu’à  75%.

Obésité et système cardio-vasculaire

Bien qu'il y ait une corrélation directe entre les niveaux d'hormones et les cas de dysfonction érectile, ce facteur est loin d’être le plus courant parmi les patients atteints d’obésité et de troubles érectiles, et l’on considère que d’autres facteurs beaucoup plus large sont en jeu. Bien que la cause exacte ne soit pas parfaitement comprise, on pense que les effets négatifs de l'obésité sur le système vasculaire peut être au moins partiellement responsable des troubles érectiles de nombreux patients.

En effet, l'obésité prédispose à plusieurs maladies cardiovasculaires et notamment à l'athérosclérose, une pathologie caractérisée par une accumulation de dépôts graisseux, un durcissement des artères, et une diminution de l’afflux sanguin. Or si l’afflux sanguin vers le pénis est insuffisant, cela peut directement entraver la capacité à obtenir ou maintenir une érection.

Obésité et facteurs psychologiques

En plus des 2 précédents facteurs d’ordre biologiques, il existe aussi des facteurs sociaux et psychologiques associés à l'obésité. Les personnes obèses ont souvent des sentiments de honte vis à vis de leur corps et présentent souvent une estime de soi bien inférieures à celles d’autrui. Dans une société qui valorise partout une forme unicitaire de beauté et de minceur, les personnes obèses subissent une discrimination sociale fondée sur le poids, discrimination qui peut venir jusqu’à réduire les chances d’obtention d’un emploi. Le regard et parfois les mots blessants, en particulier pendant l’adolescence, peuvent laisser des traces sur le plan psychologique. C’est cette combinaison entre une image de soi négative et de forts préjugés sociaux qui peut interférer dans la capacité psychologique des personnes en surpoids à avoir des relations sexuelles sereinement.

Enseignements clefs d’études

Bien que les liens de causalité entre obésité et impuissance révèlent plusieurs facettes, une chose ressort clairement de nombreuses études : la force de ce lien de causalité. En effet il a été constaté que :

  • Selon une étude de l’Université de Harvard, un homme avec un tour de taille de 105 cm a 2 fois plus de chances de souffrir de dysfonction érectile qu’un homme avec un tour de taille de 80 cm
  • Selon une étude publiée dans le Journal de l'Association médicale américaine (JAMA), un homme avec un IMC de 28,7 ou plus a 30% de chances en plus de souffrir de troubles érectiles
  • Selon cette même étude du JAMA, 79% des personnes souffrant de dysfonction érectile sont également en surpoids​

Chiffres de l’obésité

En France,  6,5 millions de personnes sont considérées comme obèses (soit 14,5% de la population adulte). La proportion des personnes obèses est passée de 8.5% à 14,5% entre 1997 et 2009. 

Dans le monde le surpoids concerne 1,4 milliard de personnes de plus de 20 ans. D'ici 2030, le nombre de personnes en surpoids devrait atteindre 3,3 milliards.

La perte de poids peut-elle traiter à son tour la dysfonction érectile?

La recherche a en effet montré que la perte de poids peut aider à traiter la dysfonction érectile. Une étude italienne, publiée dans le Journal de l'Association Médicale Américaine (JAMA) et menée auprès de 110 hommes atteints d’obésité et de dysfonctionnements érectiles s’est précisément intéressée à l’effet  d'un régime de perte de poids et d’un programme d'activité physique sur les capacités érectiles des participants. Les résultats obtenus sont extrêmement prometteurs : les chercheurs ont en effet constaté qu’après deux années de perte de poids soutenue (soit une perte de plus de 10% de leur poids initial), 30% des participants ne souffraient plus de dysfonction érectile.

Traiter la dysfonction érectile liée à l’obésité

Un mode de vie sain est un élément central à tout programme de traitement. De petits changements de style de vie peuvent paraître anodins et pourtant avoir un impact important sur la perte de kilos en trop, et contrôler votre tension. Cela pourra notamment passer par :

  • Une limitation de votre consommation quotidienne de calories à 1,900kcal
  • Une diminution dans votre alimentation de l’apport en graisses saturées 
  • Une hausse de l’apport en fibres 
  • Un objectif de perte de poids d’un demi kilo à un kilo par semaine 

Outre l’alimentation, il est important de combiner l’équilibre et la surveillance nutritionnelle avec une activité physique régulière. Il est ainsi recommandé un minimum de :

  • 2 heures ½ hebdomadaires d'exercices cardiovasculaires, telles que la marche ou le vélo
  • 2 à 3 séances de renforcement musculaire par semaine

Et enfin, il ne faut pas négliger l’importance d’autres recommandation sur le style de vie tels que:

  • Arrêter de fumer
  • Réduire votre consommation d'alcool
  • Réduire autant que possible votre niveau de stress et d'anxiété 

Bien que les changements de style de vie ne montreront pas leurs résultats à court terme, il a été prouvé qu'ils peuvent aider à améliorer significativement votre état de santé sur le long terme.

Sources:

Vitaros (Majorelle) - Crème contre la dysfonction érectile L'avanafil, principe actif de Spedra Causes et symptômes de l'impuissance Levitra générique (Vardénafil) et dysfonction érectile Impuissance et diabète - Causes et traitements L'impuissance liée aux fuites veineuses L'impuissance chez les jeunes Troubles sexuels masculins : infertilité, stérilité, impuissance Impuissance et tabagisme - Quel impact du tabagisme sur la fonction sexuelle? Quand certains médicaments entraînent l'impuissance Rôle du partenaire dans l'impuissance masculine Effets secondaires et contre-indications de Levitra Viagra, Cialis, Levitra et Spedra : le comparatif Vitaemed Contre-indications de Cialis Le Viagra et le cœur : une relation dangereuse ? Viagra, histoire d'un succès planétaire Levitra et diabète Viagra et hypertension artérielle Effets secondaires de Spedra Le viagra pour traiter les maladies cardio-vasculaires Impuissance après vasectomie Impuissance psychologique Viagra et prostatectomie Cialis générique - Tadalafil : est-il légal et sécurisé ? Effets secondaires de Cialis Tadalafil Contre-indications de Viagra Pfizer Effets secondaires du Viagra (Pfizer) Laboratoires Pfizer - Histoire et traitements phares 10 idées reçues sur le Viagra et les troubles érectiles Les traitements naturels contre l'impuissance Impuissance : lorsque Viagra ne fonctionne pas L'insuffisance en testostérone, source d'impuissance Viagra : quel dosage optimal ? Inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 Levitra en cas de problèmes de santé Viagra vs Levitra : différences et similitudes Impuissance et pornographie Le priapisme, une pathologie à traiter sans tarder Viagra original : comment détecter les contrefaçons Addyi (Flibansérine), le nouveau Viagra pour femmes ? Cialis pour le traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate Cialis original : comment détecter les contrefaçons
Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix