Troubles sexuels masculins : infertilité, stérilité, impuissance

L'infertilité, la stérilité et l'impuissance sont trois troubles sexuels masculins relativement fréquents. Ces « problèmes » touchant directement à la virilité de l'homme sont pourtant souvent passés sous silence. Parce qu'il s'agit de sujets toujours tabous aujourd'hui et difficiles à aborder au sein même du couple, confusion, approximation, questionnement s'installent... L'impuissance entraine-t-elle la stérilité ? Quelle différence y a-t-il entre stérilité et infertilité ? Quelles sont les raisons, les causes de ces troubles ? Existe-t-il des solutions ? Nous faisons le tour de la question de toutes ces notions.

Stérilité et fertilité : différences

Stérilité et infertilité sont des termes souvent utilisés l'un pour l'autre et inversement. Si ces deux troubles sexuels aboutissent au même résultat, c'est-à-dire l'incapacité à procréer, ils ne sont pourtant pas identiques.

La stérilité est un état définitif : une impossibilité à procréer de manière naturelle. Le terme est ainsi utilisé lorsqu'une personne ne peut pas se reproduire par voie sexuelle. Généralement pour l'homme la stérilité se traduit par l'absence de production de spermatozoïdes. Chez la femme, la stérilité se traduit par l'impossibilité de l'ovulation. La stérilité est généralement due à un trouble au niveau de l'appareil reproducteur : les veines variqueuses des testicules ou ovaires peuvent par exemple être endommagées. La femme peut avoir des difficultés à ovuler, souffrir d'endométriose (1 femme sur 10 en âge de procréer serait concernée). L'homme peut par exemple souffrir d'azoospermie : faible production de spermatozoïdes.

L'infertilité par contre n'est pas définitive. Ce terme est employé lorsqu'un couple n'arrive pas à procréer à un moment donné, durant un laps de temps d'une année minimum. Ça ne veut donc pas dire que le couple est stérile. Un couple peut par exemple avoir déjà eu un ou plusieurs enfants et passer par une période d'infertilité pour diverses raisons (aussi bien physiques que psychologiques).

Avant de revenir plus en détails sur l'infertilité masculine, on peut dire que de manière générale, l'infertilité (féminine ou masculine) n'est pas automatiquement due à un problème « mécanique » au niveau de l'appareil reproducteur. Un homme ou une femme peuvent par exemple souffrir d'infertilité pour des raisons purement psychologiques. Le stress, un choc émotionnel, la pression pour avoir un enfant, les effets secondaires de certains médicaments et traitements... sont autant de causes potentielles de l'infertilité.

Les problèmes d'infertilité sont loin d'être isolés. On estime ainsi qu'un couple sur dix dans l'Hexagone rencontre des difficultés pour procréer. Un tiers des cas d'infertilité auraient une origine masculine, un tiers une origine féminine. Le tiers restant serait une combinaison de problèmes masculins et féminins et dans certains cas la cause de cette infertilité reste inconnue.

infertilite_et_genres

Causes d'infertilité et genres

Zoom sur l'infertilité masculine

Les causes de l'infertilité

Différentes causes peuvent être à l'origine de l'infertilité, en voici les principales.

  • La varicocèle : résulte d'une importante dilatation variqueuse (varices) des veines du cordon spermatique. Le sang n'arrive plus à remonter dans les veines les plus importantes. La température au niveau des testicules peut augmenter et affecter la forme et la quantité de spermatozoïdes.
  • L'asthénospermie que l'on nomme également asthénozoospermie : se caractérise par une faible mobilité des spermatozoïdes. En réalité plus de 65 % d'entre eux sont immobiles. Lorsqu'ils sont tous immobiles, on parle de d'akinésie.
  • L'oligospermie : se caractérise par une quantité anormalement faible de spermatozoïdes. L'absence totale de spermatozoïde dans le sperme étant nommée azoospermie.
  • D'autres causes peuvent être à l'origine de l'infertilité masculine : blessures au niveau des testicules, maladies, traitements, etc. Ces problèmes peuvent être innés ou acquis.

Les facteurs de risques

Ils sont là encore multiples. Cependant, qualité et quantité de spermatozoïdes peuvent être affectées par l'hygiène de vie et l'état de santé général.

La forte consommation d'alcool, le tabagisme, la consommation de drogues peuvent ainsi réduire le nombre et la qualité des spermatozoïdes. Des maladies et affections graves (oreillons, troubles hormonaux, etc.) mais aussi certains médicaments ou traitements comme la chimiothérapie ou la radiothérapie peuvent augmenter les risques d'infertilité. L'âge également. Des « facteurs extérieurs » comme la qualité de l'air, la présence de pesticide, de plomb ont également une influence négative sur la production des spermatozoïdes.

L'impuissance masculine

L'impuissance masculine que l'on appelle aussi dysfonction érectile se traduit par l'incapacité à pouvoir obtenir et/ou maintenir une érection permettant la pénétration durant la relation sexuelle ou tout autre pratique sexuelle. Cette incapacité doit être persistante et récurrente pour qu'elle soit qualifiée d'impuissance. En effet, pratiquement tous les hommes reconnaissent avoir déjà soufferts de « panne » au cours de leur existence, ils ne sont pas pour autant impuissants.

Bien que toujours tabou, l'impuissance serait un trouble sexuel masculin relativement répandu. On estime ainsi que plus de 30 % des hommes âgés de plus de 40 ans en France présentent un problème d'impuissance. D'autres estimations parlent d'un homme sur dix. Sa fréquence réelle reste qui plus est difficile à mesurer à cause d'une sous-estimation des cas déclarés auxquels s'ajoute des problèmes de définition (surtout liés au temps de la dysfonction plus ou moins limité). Le problème en soit ne serait pas forcément l'impuissance car des traitements existent. Le fait est que seulement 10 % des hommes atteints bénéficieraient d'un traitement réel et adapté à leur cas.

Les causes de l'impuissance

Comme pour l'infertilité, les causes de l'impuissance sont multiples et variées. Si les « pannes » (difficultés occasionnelles à obtenir et maintenir une érection) sont généralement contextuelles, les causes de l'impuissance ont quant à elles souvent une origine physique.

Le stress, l'abus d'alcool, l'anxiété, la fatigue, la dépression peuvent par exemple être à l'origine de difficultés occasionnelles. L'impuissance à proprement parler est par contre souvent la conséquence d'autres troubles plus graves et chroniques parmi lesquels on trouve le diabète, l'hypertension artérielle, un taux de cholestérol élevé, les AVC. L'hygiène de vie peut également être à l'origine de problème d'impuissance : forte consommation de tabac, d'alcool, de drogues, obésité, mode de vie sédentaire, etc.

Les traitements de la dysfonction érectile

Une érection est un processus « mécanique » que l'on peut expliquer de la sorte : le sang va affluer dans le pénis, remplir les tissus spongieux ce qui va provoquer un raidissement du pénis. Les traitements contre l'impuissance vont ainsi essentiellement agir sur la circulation sanguine afin de favoriser la circulation sanguine au niveau du pénis.

Les injections : l'érection peut être produite par une injection réalisée directement dans le pénis. Avant le rapport sexuel, une injection à l'aide d'une aguille très fine sera réalisée personnellement à la base du pénis. Le principe actif ainsi libéré va remplir le sang de pénis ce qui provoque l'érection. Ces injections peuvent entrainer quelques effets secondaires tels que allergie, douleur, inconfort. Ils ne peuvent être prescrits à la légère et doivent par conséquent faire l'objet d'une prescription médicale.
Les médicaments : solution moins contraignante que les injections, les médicaments à prendre par voie orale doivent être ingérés 20 à 30 minutes avant le rapport sexuel. En fonction du médicament et de la personne, ces effets peuvent se prolonger de 6 à 36 heures. Des précautions doivent être respectées car ces médicaments peuvent également entrainer des effets secondaires. Ils sont déconseillés aux hommes souffrant de maladies cardiaques, de tension artérielle ou d'angine.
L'opération chirurgicale : solution beaucoup plus coûteuse et contraignante, l'option chirurgicale peut également être envisagée. Une opération chirurgicale vasculaire va ainsi permettre de débloquer l'apport du sang au niveau du pénis, ce qui comme on vous l'a expliqué va permettre une érection qui sera donc naturelle.,Des implants péniens peuvent également être mis en place. Il s'agit dans ce cas d'insérer un appareil ou des tiges gonflables afin de créer une érection.
Les pompes à vide : il s'agit ici d'insérer un tube en plastique sur le pénis. Une pompe à main va alors créer un vide d'air, forçant l'afflux de sang et créant par conséquent une érection. Un anneau sera alors placé à la base du sexe afin d'empêcher le reflux de la majeure partie du sang ce qui permettra de,conserver l'érection.

Dysfonction érectile et fertilité : une relation ?

Bien que l'impuissance puisse empêcher les rapports sexuels elle n'a aucun rapport avec la fertilité en soit. En effet, la dysfonction érectile n'a aucune influence sur la qualité du sperme. L'impuissance n'altère pas les spermatozoïdes. Cependant, un homme souffrant d'impuissance va devoir faire face à des problèmes d'infertilité, un état momentané et non pas définitif (comme c'est le cas avec la stérilité). Un traitement adapté contre l'impuissance va améliorer la qualité de l'érection et permettre un rapport sexuel normal.

De plus, si les médicaments contre l'impuissance ne sont pas efficaces, la fécondation in vitro, l'insémination artificielle ou un traitement hormonal peuvent également être envisagés.

Donc, impuissance et stérilité ne vont pas de pair. Par contre, la dysfonction érectile peut être à l'origine d'infertilité momentanée. Infertilité passagère qui peut être prise en charge par des traitements contre l'impuissance et un mode de vie plus sain.

Sources:

Vitaros (Majorelle) - Crème contre la dysfonction érectile L'avanafil, principe actif de Spedra Causes et symptômes de l'impuissance Levitra générique (Vardénafil) et dysfonction érectile Impuissance et diabète - Causes et traitements L'impuissance liée aux fuites veineuses L'impuissance chez les jeunes Impuissance et tabagisme - Quel impact du tabagisme sur la fonction sexuelle? Quand certains médicaments entraînent l'impuissance Rôle du partenaire dans l'impuissance masculine Effets secondaires et contre-indications de Levitra Viagra, Cialis, Levitra et Spedra : le comparatif Vitaemed Contre-indications de Cialis Le Viagra et le cœur : une relation dangereuse ? Viagra, histoire d'un succès planétaire Levitra et diabète Viagra et hypertension artérielle Effets secondaires de Spedra Le viagra pour traiter les maladies cardio-vasculaires Impuissance après vasectomie Impuissance psychologique Viagra et prostatectomie Cialis générique - Tadalafil : est-il légal et sécurisé ? Effets secondaires de Cialis Tadalafil Contre-indications de Viagra Pfizer Effets secondaires du Viagra (Pfizer) Laboratoires Pfizer - Histoire et traitements phares 10 idées reçues sur le Viagra et les troubles érectiles Les traitements naturels contre l'impuissance Impuissance : lorsque Viagra ne fonctionne pas L'insuffisance en testostérone, source d'impuissance Viagra : quel dosage optimal ? Inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 Levitra en cas de problèmes de santé Viagra vs Levitra : différences et similitudes L'obésité peut-elle provoquer l'impuissance? Impuissance et pornographie Le priapisme, une pathologie à traiter sans tarder Viagra original : comment détecter les contrefaçons Addyi (Flibansérine), le nouveau Viagra pour femmes ? Cialis pour le traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate Cialis original : comment détecter les contrefaçons
Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix