Histoire du Viagra

Si on regarde un demi siècle en arrière, la vie sexuelle n'avait rient à voir avec ce qu'elle est aujourd'hui... La pilule s'introduisait dans le quotidien des couples et allait littéralement bouleverser les mœurs. Depuis les années 60, un autre changement à eu lieu niveau sexualité. Il n'est certainement pas de la même ampleur mais reste cependant une petite révolution également. De quoi vous parle-t-on ? Du Viagra bien sûr ! 

Avant l'invention et commercialisation du premier médicament oral contre l'impuissance, la dysfonction érectile était un problème bien difficile à résoudre. Aujourd'hui, la petite pilule bleue redonne à des millions d'hommes à travers le monde une sexualité épanouissante. Voici l'histoire d'un médicament au succès planétaire.

Vous avez dit impuissance ?

L'impuissance masculine comme on la nomme couramment est l’impossibilité pour un homme d'obtenir une érection valable c'est-à-dire suffisamment ferme et prolongée pour permettre la pénétration et jouir ainsi d'une vie sexuelle épanouissante. Au regard des témoignages et autres remèdes existants, il semblerait que ce problème sexuel accompagne le genre masculin depuis bien longtemps et un peu partout sur la planète. Poudre de corne de rhinocéros, testicules de tigre préparés dans une mixture étrange, bois bandé, ginseng, concombre, cannelle, fruits rouges et même chocolat  sont autant de solutions (il en existe bien d'autres)plus ou moins fantaisistes et efficaces qui ont été mises au point au cours des siècles pour tâcher de vaincre l'impuissance. Aucune de ces méthodes n'aurait donné des résultats scientifiques probants.

La situation était donc un véritable casse-tête d'autant plus que les problèmes d'impuissance sont loin d'être un cas isolé. D'après les estimations, aujourd'hui 1 homme sur 5 est impuissant. En France comme aux Etats-Unis, plus de 30 % des hommes âgés de plus de 40 ans souffriraient d'impuissance. Ces chiffres sont certainement plus importants car du fait d'une sous-déclaration, il est difficile d'estimer réellement l'impact de cette pathologie.

D'après l'American College of Physicians, 322 millions d'hommes dans le monde souffriront de troubles de l'érection d'ici à 2020.

Une petite révolution

Lorsque le premier médicament oral contre l'impuissance a donc finalement été mis au point et commercialisé en 1998 aux Etats-Unis puis 1999 en Europe, ça a représenté une petite révolution dans la vie sexuelle de millions de couples. L'homme impuissant avait enfin une solution efficace et simple à utiliser pour retrouver toute ses capacités sexuelles. Mais en réalité, la mise au point de ce médicament est à l'origine une découverte complètement inattendue.

Une découverte « par hasard »

Le principe du Viagra, le Sildénafil, devait normalement être utilisé dans la fabrication de médicament pour guérir les angines coronaires, nom donné à une pathologie qui se caractérise par les artères du cœur qui se bouchent. Les vertus vasodilatatrices du Sildénafil étaient donc bien connues mais elles devaient normalement être utilisées pour soigner des troubles cardiovasculaires.
Mais que s'est-il passé ? 

Les résultats obtenus lors des essais cliniques, se sont avérés décevants. Par contre un effet secondaire particulier et qui a attiré l'attention des chercheurs a été décrit par plusieurs hommes ayant subit le traitement test. Ils avaient obtenus des érections plus ou moins contrôlées durant et après la fin des essais cliniques... Il n'en fallait pas plus pour lancer une nouvelle piste de recherche et une nouvelle application pour le Sildénafil. 

Et si ses vertus vasodilatatrices étaient plus efficaces pour dilater les vaisseaux du pénis plutôt que les artères coronariennes ? 

formule chimique du Sildenafil

De l'impuissance à la dysfonction érectile

En même temps que cette découverte faite par les chercheurs de Pfizer, une autre manière d'appréhender le problème érectile des hommes voyait le jour. L'impuissance masculine ne serait pas uniquement due à des problèmes psychologiques comme on le croyait jusqu'à présent. 

La recherche scientifique découvrait ainsi que le facteur physique/physiologique jouerait un rôle également très important. Parmi ces facteurs physiques, les problèmes de circulation sanguine au niveau du pénis occupent une place de choix. On se rendait enfin compte que si le sang ne pouvait affluer suffisamment rapidement dans les corps caverneux de la verge à cause de vaisseaux sanguins trop étroits, l'érection ne pouvait pas se produire.

En même temps, le concept encore mal défini d' « impuissance sexuelle » était remplacé par l'Association américaine des médecins par une indication scientifique beaucoup plus claire. Le terme de « dysfonction érectile » voyait ainsi le jour en 1993. 
Dans ce contexte particulièrement enthousiasmant, les laboratoires Pfizer allaient repositionner les vertus thérapeutiques du Sildénafil sur la dysfonction érectile. Cette stratégie va s'avérer gagnante à plus d'un titre.

Un repositionnement stratégique pour une efficacité prouvée

Pfizer décide donc de concentrer tous ses efforts de recherche sur la dysfonction érectile. L'objectif : produire rapidement un médicament oral pour lutter contre l'impuissance masculine. L'enjeu est de taille : le marché est énorme et il n'existe aucun médicament commercialisé pour cette indication thérapeutique.
De 1994 à 1997, Pfizer va donc mené des essais cliniques à grande échelle. Plus de 4000 hommes impuissants y participent. Les résultats sont plus que convaincants. Plus de 65 %  des hommes testés ont pu mener un rapport sexuel à son terme. Mieux, aucun effet secondaire n'était à signaler.

Le Viagra un succès planétaire

Une commercialisation accélérée

Face à une telle efficacité, sans aucun risque apparent, les choses s'accélèrent pour Pfizer. La FDA (Food and Druf Administration), l'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments, donne son accord pour la commercialisation du Viagra. Il aura fallu 6 mois à Pfizer pour l'obtenir alors que cette démarche prend normalement un an minimum.

En 1998, la commercialisation du Viagra est donc autorisée aux Etats-Unis. Un an plus tard, même chose en Europe. La petite pilule bleue miraculeuse débarquait dans les ménages à grands coups de publicité ! 

Un succès total

Le succès du Viagra est inimaginable. Il est tel qu'à ses débuts, la production ne suit pas. La demande est plus forte que l'offre ! Tout le monde veut avoir ces pilules bleues. Rien qu'aux Etats-Unis, après 3 mois de mise sur le marché, plus de 3 millions de prescriptions sont enregistrées.  Les pilules bleues se vendent au marché noir dans les pays où leur commercialisation n'est pas encore autorisée ou en cas de pénurie. Elles s'arrachent à un prix 10 fois plus important que le prix commercial légal. Durant la guerre d’Afghanistan, certains chefs de guerres seraient même payés par la CIA en pilule bleue.

Le succès commercial du Viagra est sans précédent pour Pfizer. En 2012, le chiffre d'affaire du Viagra était estimé à 2 milliards de dollars. Pour vous donner un ordre d'idée de l'ampleur de ce négoce , quelques chiffres éloquents : chaque seconde 48 euros de Viagra sont vendus dans le monde pour un total de 1,52 milliards d'euros. Rien qu'en France, le Viagra représente 142 millions d'euros (en 2013). Sa consommation aurait augmenté de plus de 20 % entre 2009 et 2013.  

Pfizer perd du terrain

A ses débuts, le Viagra était le seul médicament disponible contre la dysfonction érectile. Pfizer bénéficiait donc d'une sorte de monopole. Forcément, cette situation ne pouvait pas durer et logiquement les laboratoires ont perdu du terrain. Si le Viagra occupait donc plus ou moins 100 % des parts de marché sur le marché des troubles érectiles en 1998, il n'en occupe plus que 46 % en 2007 et 39 % en 2013. 

La vente de Viagra a ainsi baissé de 24 % dans le monde. Comment expliquer un tel recul ? La fin des brevets survenue en 2012. L'apparition d'autres médicaments tels que Cialis et Levitra. La contrefaçon qui serait également problématique. D'après le laboratoire, les médicaments contrefaits lui feraient perdre des millions de dollars tous les ans. 

Si la baisse des parts de marché étaient donc une évidence, le Viagra semble encore avoir de beaux jours devant lui. Les ventes de la pilules bleues ont littéralement explosé en Chine. En 2014, elles augmentaient ainsi de 47 %. Et le marché chinois, comme chacun sait, a bien évidemment un potentiel énorme.

Chronologie du viagra

1985 : la fonction cardiovasculaire En 1985, les chercheurs de Pfizer décidaient de mettre au point un médicament qui puisse traiter les insuffisances cardiaques et l'hypertension. Ils s'interessaient à un traitement qui puisse vasodilater les artères et abaisser la pressiuon sanguine et réduire la tension sur le cœur.
1986 - 1990 : débuts des développements R&D Entre 86 et 90 de nombreux princiipes actifs furent formulés et testés dans les laboratoires de Pfizer. Le plus prometteur, connu aujourd'hui sous le nom de Sildénafil, montrait des propriétés qui le présageait comme un potentiel traitement contre l'angine coronaire.
1991 : essais cliniques En 1991, plusieurs essais cliniques furent menés auprès d'individus en bonne santé afin des tester les effets bénéfiques du Sildénafil (déjà renommé Viagra à l'époque) sur le métabolisme. Bien que le médicament se soit révélé sur pour la santé, il montrait une efficacité modérée dans la guérison de l'angine coronaire. En outre Il révélait chez la gente masculine un effet secondaire tout à fait inattendu : le déclenchement d'érections jusqu'à plusieurs jours après la prise du traitement.
1992 : la fonction érectile Suite à ses essais cliniques décevants et face à ses vertus erectiles insoupconnées, le Sildénafil fut réorienté vers le traitement de l'impuissance masculine, une pathologie extrêmement répandue dans la population et pour laquelle aucun traitement oral n'est alors disponible.
1993 - 1996 : débuts des nouveaux essais cliniques Les essais clinqiues du Viagra (versus médicament Placebo) démarèrent en 1993 de façon à tester l'efficacité du médicament sur les patients souffrant d'impuissance. Les résultats furent largement significatifs avec plus de 65% des hommes testés sous Viagra à même de mener à terme une érection et un rapport sexuel.
1997 : demande d'autorisation de mise sur le marché Avant de pouvoir être commercialisé, tout médicament doit obtenir une autorisation de mise sur le marché ; autorisation dont l'obtention prend généralement 12 mois. Dans le cas de Viagra, l'autorisation fut donnée après seulement 6 mois, tant les résultats cliniques furent probants et tant l'impuissance masculine était dépourvue de traitements alternatifs.
1998 : autorisation de mise sur le marché Le 27 mars 1998, la FDA (la Food and Drugs Administration des Etats Unis) donnait son accord pour la mise sur le marché du Viagra. Le succès fut immédiat et fulgurant : près de 3 millions de prescriptions furent enregistrées les 3 premiers mois.

Sources:

Vitaros (Majorelle) - Crème contre la dysfonction érectile L'avanafil, principe actif de Spedra Causes et symptômes de l'impuissance Levitra générique (Vardénafil) et dysfonction érectile Impuissance et diabète - Causes et traitements L'impuissance liée aux fuites veineuses L'impuissance chez les jeunes Troubles sexuels masculins : infertilité, stérilité, impuissance Impuissance et tabagisme - Quel impact du tabagisme sur la fonction sexuelle? Quand certains médicaments entraînent l'impuissance Rôle du partenaire dans l'impuissance masculine Effets secondaires et contre-indications de Levitra Viagra, Cialis, Levitra et Spedra : le comparatif Vitaemed Contre-indications de Cialis Le Viagra et le cœur : une relation dangereuse ? Levitra et diabète Viagra et hypertension artérielle Effets secondaires de Spedra Le viagra pour traiter les maladies cardio-vasculaires Impuissance après vasectomie Impuissance psychologique Viagra et prostatectomie Cialis générique - Tadalafil : est-il légal et sécurisé ? Effets secondaires de Cialis Tadalafil Contre-indications de Viagra Pfizer Effets secondaires du Viagra (Pfizer) Laboratoires Pfizer - Histoire et traitements phares 10 idées reçues sur le Viagra et les troubles érectiles Les traitements naturels contre l'impuissance Impuissance : lorsque Viagra ne fonctionne pas L'insuffisance en testostérone, source d'impuissance Viagra : quel dosage optimal ? Inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 Levitra en cas de problèmes de santé Viagra vs Levitra : différences et similitudes L'obésité peut-elle provoquer l'impuissance? Impuissance et pornographie Le priapisme, une pathologie à traiter sans tarder Viagra original : comment détecter les contrefaçons Addyi (Flibansérine), le nouveau Viagra pour femmes ? Cialis pour le traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate Cialis original : comment détecter les contrefaçons
Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix