​Comment l'alimentation et l'alcool affectent-ils notre corps ?

Il est bien connu que la suralimentation et la consommation excessive d'alcool peuvent augmenter le risque de développer des troubles de santé à long terme. Non seulement la consommation excessive de nourriture malsaine engendre le surpoids ou l’obésité, mais cette dernière peut conduire à son tour à un certain nombre de pathologies complémentaires telles que le diabète de type 2, l'arthrite ou les maladies cardiaques. 

De même, l'alcool, bien connu pour être une cause principale des maladies du foie, peut également mettre à risque d'autres organes.

Les occasions les plus fortement associées à la suralimentation et au gain de poids est bien entendu la saison des fêtes de fin d’année. Pendant cette courte période de 2 semaines, nous prendrions près de 2, 5 kg en moyenne. Selon des chercheurs de l'Université de Californie, les effets à court terme d’une telle suralimentation affecteraient notre “horloge alimentaire” de façon comparable au effets du décalage horaire sur notre “horloge interne”.

impacts de l'alcool et de l'exces de nourriture sur le corps
Cerveau L'alcool pourrait être un facteur de dépression et d'anxiété. Une étude a également constaté qu'une consommation importante chez les personnes âgées peuvent augmenter le risque de maladie d'Alzheimer.
Cancers Selon l'Institut national du cancer, l'alcool est un facteur de risque pour plusieurs types de cancer, y compris : cancer de la bouche, du sein, de la gorge, du foie, et de l' intestin.
Système immunitaire La consommation d'alcool affaiblit le système immunitaire, rendant le corps plus vulnérable aux maladies, ou infections comme la tuberculose et la pneumonie.
Cœur L'excès de nourriture et les crises de boulimie en particulier peuvent causer des problèmes cardio - vasculaires, du cholestérol, de l'hypertension artérielle, et ainsi mener à des AVC ou maladies cardiaques coronariennes.L'excès d'alcool peut lui aussi causer des complications pour le cœur, et en particulier de l'hypertension artérielle et un risque d'AVC.
Foie L'excès d'alcool est nocif pour votre foie qui peut accumuler des dépôts de gras et risquer des complications telles que l'hépatite alcoolique, la fibrose, et la cirrhose.
Pancréas Une alimentation trop riche en gras peut entraîner une inflammation du pancréas (pancréatite).L'excès d'alcool peut conduire à un gonflements des vaisseaux sanguins et créer une attaque aiguë du pancréas, traduite par un certain nombre de symptômes comme de la fièvre, des sueurs, des nausées, des douleurs à l'estomac, et un rythme cardiaque anormalement rapide.
Reins Une alimentation trop riche en sucre peut conduire à l'obésité et au diabète et jouer directement sur les fonctions rénales. De même, une alimentation trop riche en sel met votre pression artérielle à risque et vous expose à un risque de lésions rénales. L'excès d'alcool peut lui aussi nuire à la fonction rénale et entraver la filtration des substances nocives de votre sang.
Arthrose La prise de poids liée à une suralimentation peut provoquer des tensions inutiles sur vos articulations (hanches / articulations), et augmenter le risque d'arthrose.Quant à l'alcool, la recherche a montré qu'une consommation importante (plus de 4 unités quotidiennes) peut considérablement affecter la santé des os en empêchant le corps d'absorber suffisamment de calcium.

Les effets de l’alcool sur notre corps

Chaque fois que nous buvons de l'alcool, la grande majorité de ce dernier est absorbé directement dans la circulation sanguine. Même si le besoin d’uriner se fait ressentir plus fréquemment, seule une petite quantité d’alcool est éliminée par notre corps. La majorité est absorbée et répandue dans le corps et peut avoir un effet sérieux sur nos organes et notre santé globale, notamment sur :

  • La vessie : le besoin d'uriner se produit plus fréquemment parce que nous buvons beaucoup de liquide et à une vitesse trop rapide pour notre corps. Notre vessie tente de débarrasser notre corps des toxines de l'alcool. Cette trop forte sollicitation de la vessie peut à terme l’affaiblir et conduire à l'incontinence.
  • Le pancréas : la consommation excessive d'alcool peut empêcher le pancréas de fonctionner proprement et d’aider comme il se doit la vésicule biliaire à digérer la nourriture. L’excès d’alcool est à ce titre la cause la plus fréquente de pancréatite chronique.
  • Foie : l'excès d’alcool est sans conteste un des facteurs les plus dommageables pour cet organe dont la mission première est de décomposer les substances nocives et permettre à votre corps de les éliminer, l’alcool notamment. Cet excès d’alcool peut conduire à de nombreuses complications : jaunisse, inflammation chronique du foie, voire cancer du foie.
  • Système nerveux: une consommation excessive d'alcool peut inhiber la capacité de votre corps à fonctionner correctement. Cela peut inclure une incapacité à marcher, des troubles de l'élocution et un manque d'équilibre. Cela conduit également à des pertes de mémoire, et une incapacité à penser clairement. Si l'abus d'alcool est prolongé et régulier, les effets sur la santé à long terme sont considérablement augmentés, avec des pathologies sérieuses comme par exemple la démence, les convulsions, et de graves problèmes de vue.

Dépendance à l'alcool

Selon les experts, l'alcool est la substance la plus addictive au monde, avant même la nicotine et les drogues de catégorie A. Les cas de dépendance à l’alcool peuvent présenter de graves complications de santé tant physiques que psychologiques.

Impacts multiples des excès alimentaires 

Si l'un des effets nocifs les plus évidents des excès alimentaire est l'obésité, c’est loin d’être le seul et plusieurs impacts annexes peuvent également se produire sur notre corps :

  • Moindre bien-être émotionnel : en effet suralimentation et surpoids riment bien souvent avec baisse de confiance en soi, culpabilité, stress, dépression, et isolement social.
  • Diabète de type 2: l'obésité est la première cause du diabète de type 2, une maladie chronique qui nécessite une surveillance quotidienne, une forte discipline dans les habitudes de vie, et bien souvent la prise de traitements médicamenteux adaptés.
  • L'hypertension artérielle : l'hyperphagie obstrue les artères par divers dépôts de gras, ce qui engendre à son tour une pression artérielle élevée.
  • Les maladies cardiaques et accidents vasculaires cérébraux: l'hypertension artérielle et le cholestérol exercent une pression sur les artères et le cœur, ce qui augmente le risque de maladie cardiovasculaire et d'AVC.
  • Certains cancers : les cancers de l’utérus et du col de l'utérus, des ovaires, du sein,  du côlon, du rectum, du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas, du rein et le cancer de la prostate sont tous favorisés en cas d’obésité.
  • La santé sexuelle : le surpoids et l'obésité jouent non seulement un effet négatif sur le bien-être émotionnel mais aussi de façon collatérale sur l’épanouissement sexuel. Outre la dimension psychologique, l’obésité est également mise en cause comme facteur de troubles sexuels physiques tels que la dysfonction érectile.

Des moyens simples pour contrôler votre consommation de nourriture et d'alcool

Réduire sa consommation de nourriture et d'alcool peut réduire significativement les risques portés sur votre santé. Tour d’horizon des bons réflexes à adopter.

Alimentation

  • Manger plus de fruits et légumes
  • Réduire sa consommation de sel et de sucre
  • Limiter son apport calorique (2000 calories pour les femmes, 2500 calories pour les hommes)
  • Boire plus d'eau (1 à 2 litres par jour)
  • Définir un plan

Alcool

  • Ne jamais boire dans le but d’être ivre
  • Après une nuit arrosée désintoxiquer votre corps par un fort apport en eau
  • Tenir un journal et notez les jours avec et sans prise d’alcool
  • En cas d’habitudes difficiles à défaire, demander le soutien d'amis et de la famille et en parler à votre médecin

Sources:

Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix