Incidence du sel sur le risque d'obésité

Épidémie mondiale responsable de nombreux problèmes de santé, l’obésité est devene un véritable enjeu d santé publique. En 2014, l'Organisation mondiale de la Santé a rapporté que plus d’1,9 milliard d'adultes âgés de 18 ans et plus étaient en surpoids, et que parmi eux plus de 600 millions étaient obèses.

Si le sel est un facteur bien connu d'hypertension artérielle ou de maladies cardiaques, ce n’est toutefois que récemment que la recherche a mis en évidence ses effets sur l'obésité. Si la corrélation est réelle, pas étonnant que les populations où la consommation de sel est la plus élevée soient aussi très proches de celles avec les taux d’obésité les plus élevés.

prevalence obesite et apports en sel dans le monde

Les dangers liés à une alimentation riche en sel

La consommation excessive de sel est dangereuse car elle peut conduire à des complications de santé graves :

Une pression artérielle élevée (hypertension)

Le sel augmente la pression artérielle. Et si celle ci dépasse constamment les niveaux de pression artérielle recommandés, votre santé peut être mise en danger. D’autant que si l’hypertension est facile à mesurer et relevée par un médecin, le patient lui ne souffrira pas nécessairement de symptômes apparents. Pourtant si rien n’est fait et que l’hypertension n'est pas traitée, celle ci peut conduire à une pression excessive sur le cœur et les artères, et mener tout droit à l’insuffisance cardiaque. 

La pression artérielle est en effet l'une des principales causes de décès dans le monde, et se traduit par de nombreux accidents vasculaires cérébraux et crises cardiaques.

Les problèmes rénaux

Les reins éliminent les déchets et les liquides par filtration du sang. Pour ce faire, ils ont besoin de sodium et de potassium. Une alimentation riche en sel bouscule cet équilibre délicat et réduit la fonction rénale; cela peut conduire vos reins à éliminer moins de liquides et vous conduire à une hypertension artérielle dangereuse.

Une alimentation riche en sel peut également conduire à des calculs rénaux. Le calcium urinaire crée des calculs rénaux, un risque augmenté par l'excès de sel. 

Les calculs rénaux ne sont pas anodins : très douloureux, ils provoquent des vomissements, de la fièvre et parfois d’autres complications.

Cancer

Certaines recherches indiquent qu'une forte consommation de sel augmenterait le risque de cancer de l'estomac.

Les pays présentant des taux plus élevés de cancer de l'estomac ont en effet souvent un apport national très élevé en sel. Le sel augmente également le risque d’infection à la bactérie Helicobacter pylori, une infection de l'estomac liée au cancer de l'estomac.

L'ostéoporose

L'ostéoporose consiste en un amincissement et une fragilisation des os. Les femmes ménopausées sont particulièrement à risque en raison de la diminution de leurs niveaux d'oestrogène, toutefois il est prouvé que des niveaux de consommations élevés en sel peuvent aussi conduire à la déminéralisation des os.

L’aggravation de maladies existantes

Des apports élevés en sel peuvent aggraver de nombreuses maladies telles que le diabète ou les maladies cardiaques, en particulier. C’est pourquoi, dans de tels cas de figure, les régimes alimentaires et leur teneur en sel seront surveillés de très près.

Le lien entre le sel et l'obésité

De nouveaux enseignements ont mis en évidence le rôle du sel comme facteur d’obéste. Une étude publiée dans la revue “Hypertension” et intitulée “ L’apport en sel, facteur indépendant du risque d’obésité ? “, a ainsi constaté qu’une augmentation de 1g de sel par jour est corrélée à plus de 25% à l'augmentation du risque d'obésité chez les enfants et les adultes.

Avant cette étude, le sel avait déjà été incriminé comme source d'obésité, en ce sens qu’il conduit à une augmentation de la soif, et bien souvent dans les faits à plus grande consommation de boissons riches en sucre. Il est également probable qu’une alimentation forte en sel soit corrélée avec une trop forte consommation d’aliments “transformés” riches en sodium et en calories (au lieu d’une cuisine “maison” beaucoup moins riche en sel), elle même directement responsable de l’excès de poids.

Bien que des investigations plus approfondies soient nécessaires, la recherche récente suggère que la surconsommation de sel puisse également être liée au métabolisme des graisses. Cette découverte serait lourde de sens car elle ferait pour la première du sel une cause “indépendante” d’obésité, sans venir mettre en jeu la consommation de boissons sucrées par exemple. 

Les facteurs de risque liés à l'obésité

L'obésité est un problème dans le monde entier et la cause de nombreux problèmes de santé, y compris :

  • Le diabète - l'obésité provoque un diabète de type 2, une forme de plus en plus répandue
  • L'hypertension artérielle - un excès de poids porte en effet une pression supplémentaire sur le système cardio-vasculaire
  • L’excès de cholestérol - des dépôts de gras tapissent les artères, ce qui limite le flux sanguin
  • Les maladies coronariennes - l’obésité peut conduire à un rétrécissement des artères et peut provoquer une crise cardiaque ou un AVC
  • Le cancer - certains cancers peuvent être liés à l’obésité, tels que le cancer du côlon et du sein

Comment réduire sa consommation de sel

Les industriels de l’agroalimentaire commencent enfin à réduire les niveaux de sel dans les aliments transformés, mais les niveaux peuvent encore être trop élevés pour garantir une bonne santé. L'une des meilleures façons de réduire sa consommation en sel consiste ainsi à limiter autant que possible sa consommation en aliments transformés.

Un autre conseil à suivre est d’apprendre à lire les étiquettes nutritionnelles : comparer la teneur en sel et sodium des différents aliments, et des différentes marques entre elles. Beaucoup de gens mangent la même nourriture chaque jour, comme les céréales de petit déjeuner par exemple :  choisir un produit sain dès le début vous aidera ) réduire facilement votre apport quotidien en sel.

Certains aliments pourront par ailleurs être limités. Réduisez la nourriture comme le bacon, les noix salées, le fromage et le jambon. La charcuterie et les poissons ont souvent des niveaux élevés de sel et doivent être consommés avec modération. Les légumes en conserve peuvent également avoir des niveaux de sel trop élevés. 

Enfin adoptez les bons réflexes lorsque vous cuisinez : délaissez la salière autant que possible et préférez les herbes, le poivre et le jus de citron pour parfumer vos aliments. Dernière astuce, plutôt que de faire bouillir les légumes, faites les rôtir, vous garderez ainsi toute leur saveur et serez moins tenté(e) d’utiliser la salière!

Sources:

Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix