> Les produits amaigrissants dangereux et illégaux

Les produits amaigrissants dangereux et illégaux

La tyrannie de l'image à laquelle s'ajoute celle du corps « parfait » entraîne plus d'un d'entre nous à essayer diètes et autres régimes en tous genres. Mais dans bien des cas, certaines précautions ne sont pas prises. En effet, nombreux sont ceux qui sont prêts à tout pour perdre du poids. Cette recherche des mensurations idéales en pousse plus d'un et plus d’une à essayer des produits amaigrissants. Et sans le savoir, certains se mettent sérieusement en danger. En effets certains produits amaigrissants peuvent être nocifs au point d'être illégaux. Vendus comme pilule miracle le plus souvent sur internet et faisant fi des diverses interdiction de commercialisation, ces produits sont à éviter à éviter absolument. Tour d’horizon de 8 d’entre eux.

Sibutral (ou Réductil)

Le principe actif des pilules Sibutral, (aussi connues sous le nom de Réductil) est la sibutramine. Un traitement “coupe faim” qui fut autorisé en France entre  2001 et 2009, une période étonnemment longue puisque la sibutaamine fut interdite en Italie dès 2002 suite à 2 décès ! 

Molécule dangereuse, elle provoquerait en effet de sévères effets secondaires :

  • maux de tête
  • tachycardie
  • élévation de la pression artérielle
  • palpitation
  • essoufflement
  • convulsion
  • crise cardiaque
sibutral

Utilisation détournée des diurétiques

Mythe urbain ? Le fait est que les diurétiques ont la réputation, erronée, d'aider à maigrir. C'est pour cette raison que certaines personnes en font un usage détourné. Les diurétiques sont ainsi utilisés pour perdre du poids. Mais en réalité leur unique effet, c'est de favoriser l'élimination de l'eau. Ces médicaments n'ont en effet aucune action sur la combustion des graisses. Par contre, utilisés à tort, ils ont des effets secondaires bien réels : 

  • carences notamment de potassium
  • insuffisance rénale
  • malaise
  • perturbation du rythme cardiaque
  • déshydratation
diurétique

Aristolochia

2000 et 2001, deux décès en France. Années 90, plus d'une centaine de cas d'insuffisance rénale répertoriés. Le responsable ? L'aristolochia, une substance naturelle d'une plante chinoise présente dans des gélules amincissantes. 


L' Aristolochia Fangchi est en effet une plante toxique pour le rein. La plante est d'ailleurs interdite en France. Pourtant en 2008 les douanes mettaient de nouveau la main sur des produits en contenant. Ils étaient vendus dans des fausses pharmacies asiatiques.

aristolachia

Les amphétamines comme coupe-faim

La liste des amphétamines utilisées comme coupe-faim est malheureusement plutôt longue...Clobenzorex, Amfépramone, Mefenorex tenant le peleton de tête.

Ces substances étaient notamment présentes dans des médicaments tels que Dinintel Tenuate Dospan,Fenproporex, Moderatan. Traitements qui sont tous interdits en France depuis 1999, soit un bon moment déjà.

Pourtant la demande reste forte car sur internet, il est toujours possible d'acquérir illégalement des pilules amincissantes qui en contiendraient. au risque de s’exposer à de graves effets secondaires :

  • hypertension artérielle notamment au niveau des poumons
  • dépendance
  • problèmes cardiovasculaires graves
amphetamine

L'éphédrine, une substance naturelle mais dangereuse

L'éphédrine tire son nom de la plante dont elle est extraite : l'éphédra. Cette substance était notamment utilisée dans le médicament Therma Power, interdit depuis 2008. L'Afssaps avait déjà interdit toute prescription, délivrance et administration de cette substance aussi appelée Ma Huang en chinois. 

L'éphédrine que l'on peut là encore se procurer sur internet, provoquerait de graves troubles cardiaques qui peuvent s'avérer mortels :

  • augmentation du débit sanguin
  • augmentation de la tension artérielle
therma power

Les extraits thyroïdiens

Les extraits thyroïdiens sont aujourd'hui utilisés dans de nombreuses pilules amincissantes. Ils sont pourtant interdits en France.

Ils auraient en effet provoqué l'hospitalisation de 6 personnes en 2006 dont l'une d'entre elles serait décédée. Le principal danger, c'est un risque cardiaque : au lieu d'avoir un pouls situé à 70-80,  il est à 110-120, en permanence !

thyroide

La dexfenfluraine

Substance présente notamment dans le médicament Isoméride, la Dexfenfluraine aurait provoqué la mort d'une jeune femme en 1994. Le médicament était pourtant commercialisé depuis 1985.

Une substance voisine (la fenfluramine) présente notamment dans Pondéral vendu aux Etats-Unis provoquerait des troubles cardiovasculaires. Ce médicament aurait ainsi provoqué de graves troubles cardiaques chez nos voisins d'outre Atlantique. 

Bien que extrêmement dangereuse, cette molécule est là encore disponible sur internet.

isomeride

Le rimonobant provoquerait des dépressions

Cette substance était notamment présente dans le médicament Acomplia. Cet anti obésité a été retiré de la vente en 2008. Pourquoi ? Il provoquait des troubles dépressifs chez des personnes sans aucun antécédents. Plus d'une centaine de cas graves auraient ainsi été répertoriés. 

A cela s'ajoutent les autres cas d'effets indésirables répertoriés : plus de 1000 plaintes confirmées par des professionnels de santé ! On retrouve parmi eux :

  • troubles du sommeil
  • sautes d'humeur
  • anxiété
  • comportements suicidaires
amphetamine

Pourquoi ne surtout pas se laisser tenter

Garantie zéro

Contrairement à ce que peuvent vous vanter les publicités tapageuses présentant l'efficacité de certaines pilules amaigrissantes, aucune étude scientifique sérieuse n'a généralement été menée pour confirmer cette efficacité. Pire, des substances dangereuses peuvent parfois être intégrées dans ces produits, à l'insu des consommateurs eux-mêmes.

Aujourd'hui un seul traitement sur prescription médicale a été validé cliniquement pour la perte de poids et bénéficie d'une autorisation de commercialisation en France : il s'agit de Xenical, un traitement à base d'Orlistat destiné aux personnes en surpoids ou en situation d'obésité.

Risque de dépendance

Le cocktail de substances présentes dans certaines pilules amaigrissantes peut être dangereux et très addictif par la même occasion. Il n'est ainsi pas rare de trouver des anxiolytiques, antidépresseurs et amphétamines dans la même pilule. 

Les étiquettes mentent

Dans bien des cas, les informations inscrites sur les compléments alimentaires et notamment les pilules amaigrissantes sont incorrectes. C'est en effet ce qu'affirme un rapport effectué par le Ministère Américain de la Santé et des services sociaux.

Risque d'effets secondaires

Comme vous avez pu le constater, les pilules amaigrissantes s'accompagnent bien souvent d'effets secondaires. S'ils ne sont pas forcément tous aussi sévères, ce genre de produits s'accompagne généralement de maux de tête, maux d'estomac, saute d'humeur, ou constipation. 

Ne modifie pas vos habitudes

Aucune pilule amaigrissante ne va modifier vos habitudes alimentaires par magie. Ce sont pourtant ces modifications du mode de vie (alimentaire, physique, etc) qui peuvent permettre une perte de poids durable. 

Sources:

Comment ça marche ?
Vous choisissez une condition de santé ou un traitement
Vous répondez au questionnaire médical en ligne
Un médecin l'étudie et selon avis, émet une ordonnance
Vous recevez l'ordonnance chez vous ou à la pharmacie française de votre choix